Pass vaccinal et collectivités, à quoi faut-il s'attendre ?

coronavirus
Pass sanitaire / vaccinal
©AP/Adrienne Surprenant
Les agents qui travaillent dans des services spécifiques des collectivités comme les salles de spectacle ou gymnases sont soumis au pass sanitaire et donc bientôt au pass vaccinal.

La loi publiée au Journal officiel du 23 janvier 2022 renforce les outils de gestion de crise sanitaire et transforme le pass sanitaire en pass vaccinal.

Une mise en œuvre qui se décline en Guadeloupe en deux temps : le 7 mars pour les établissements recevant du public de type culturel, puis le 21 mars, pour les activités sportives, l'hôtellerie et la restauration. 

Dans les collectivités comme les mairies, les usagers mais aussi les salariés qui interviennent dans certains établissements recevant du public en contact avec le public seront dans l’obligation de présenter un pass vaccinal…

Pas de pass vaccinal exigé pour que le public accède aux bâtiments administratifs et aux services publics, les établissements concernés sont listés par la loi de janvier 2022.
Mais, la future application de ce pass vaccinal fait, en ce moment, l'objet de discussions au sein des collectivités territoriales, car sa mise en œuvre impacte d'autres établissements comme les gymnases, bibliothèques, médiathèques, offices du tourisme ou centres communaux d'action sociale.

En clair, les conditions d'accueil du public seront donc réglementées et supposent que les professionnels présents dans les lieux et services concernés, soient en mesure de présenter le précieux sésame. 
Dans le cas contraire, ils pourraient être sanctionnés, conformément à l'application de la loi.

Des négociations sont actuellement en cours dans plusieurs communes parmi lesquelles Petit-Bourg ou Goyave. 

Par ailleurs, les associations culturelles et sportives des communes devraient, elles aussi, être consultées pour évaluer l'impact potentiel de l'obligation vaccinale sur leur quotidien. Mais d'ores et déjà, au vu du faible taux de vaccination dans l'archipel, nombre d'entre elles devraient avoir beaucoup de mal à reprendre leurs activités, faute de licenciés ou de participants. 

A Goyave par exemple, en attendant l'application du pass vaccinal, le maire Ferdy Louisy s’inscrit dans la continuité du pass sanitaire qui a déjà lui-même un impact considérable notamment sur les activités culturelles et sportives de sa commune. 

Ferdy Louisy, maire de Goyave sur la question du pass vaccinal