Patients Covid : les pompiers, de plus en plus sollicités, obligés de s’organiser différemment

pompiers
Patient Covid pompier SDIS
Prise en charge d'une patiente Covid, par les pompiers, le 05/08/2021 ©Rémi Defrance
Depuis plusieurs jours, les interventions des pompiers, liées au Covid-19, ne font qu’augmenter. Pour y faire face, le Service départemental d'incendie et de secours (SDIS) de la Guadeloupe réfléchit à une évolution de son organisation et renforce ses effectifs.

Le Service départemental d'incendie et de secours (SDIS) de la Guadeloupe est de plus en plus sollicité, pour intervenir auprès de patients Covid ou des cas de suspicion Covid.

CODIR SDIS
Centre de traitement des appels d'urgence (18), au sein du SDIS Guadeloupe ©Rémi Defrance

En effet, si l’on compare le nombre de transports de malades atteints par ce virus, d’une période à l’autre, cette hausse d’activité est criante : il y en a eu 157 durant la semaine 31 (du 8 au 8 août), contre 89 sur la semaine 30 (26 juillet au 1 août) et une dizaine par semaine, au mois de juin.

Evolution du nombre de transports de patients Covid à l'hôpital
©SDIS Guadeloupe

Ce surplus de sollicitations oblige les secours à prioriser certains départs, afin de pouvoir assurer les secours d'urgence. Le SDIS compte également faire appel à des ambulances privées. D’autant plus, que les transports Covid demandent plusieurs heures d’interventions, entre la prise en charge du patients, son acheminement dans un établissement hospitalier, la désinfection de l’ambulance et le laps de temps de rigueur avant de réutiliser le véhicule.

Nettoyage ambulance SDIS
©Rémi Defrance
Nettoyage ambulance SDIS
©Rémi Defrance

Malgré ce nouveau mode opératoire, il y avait nécéssité à faire appel à des renforts de l'Hexagone qui, d'ailleurs, sont arrivés mardi soir, comme le précise le Colonel Joël Condo, chef du groupement « moyens opérationnels » du SDIS de Guadeloupe, au micro de Claude Danican :

Colonel Joël Condo : "L’activité Covid pénalise en partie les autres secours et, donc, on est obligés de mettre en place un dispositif particulier".

La trentaine de pompiers volontaires, ayant répondu à la demande du ministre de la santé, Olivier Véran, a commencé à être déployée sur tout le territoire, dès mercredi matin.