publicité

Patrice Richard à l'heure du bilan

Patrice Richard part après 4 ans et demi à la tête de l’ARS avec le sens du devoir accompli. Le directeur général de l’Agence régionale de Santé de la Guadeloupe, de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy a géré plusieurs crises : épidémie de chik, zika, un ouragan et l’incendie du CHU...

  • J. Massicot et Ch. Horn
  • Publié le
Le directeur général de l’ARS quitte la Guadeloupe après un mandat de 4 ans et demi. Plus d’un milliard de crédits supplémentaires et des crises inédites à gérer
La mandature de Patrice Richard a démarré sur les chapeaux de roues. L’incendie du CHU et la mobilisation du territoire national, un hôpital de campagne pendant 2 mois ; les ouragans Irma et Maria ; une épidémie vectorielle tous les 2 ans : chikungunya en 2013, Zika en 2016.
Autre grand dossier pour Patrice Richard : la création en janvier 2016 de la 1ère plateforme territoriale d’appui aux médecins libéraux de France, 62 % de la population sont désormais couverts par un contrat local de santé et une priorité donnée à la prévention du surpoids et de l’obésité, le plan d’accompagnement pour améliorer le fonctionnement du CHU…
Patrice Richard part avec le sentiment du devoir accompli. Et il a choisi un site emblématique pour sa conférence de presse : l’hôpital de Capesterre-Belle-Eau.
PATRICE RICHARD ANCIEN DIRECTEUR DE L ARS



Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play