Plan régional du contrôle des pêches : La direction de la Mer annonce une intensification des inspections

pêche
Contrôle des pêches
©Préfecture Guadeloupe
La direction de la Mer en Guadeloupe a dressé le bilan du plan régional du contrôle des pêches. L'institution prévoit un renforcement conséquent des contrôles, pour faire la chasse aux pêcheurs non déclarés, tout en garantissant des produits de qualité pour les consommateurs. 
Ce lundi a eu lieu une journée de présentation et de formation pour les services de l'État, sur le plan régional de contrôle des pêches et de surveillance des activités maritimes pour la protection de l'environnement marin. La Direction de la Mer a rappelé les enjeux de ce plan, qui fixe les orientations retenues pour la coordination de l'action des services de l'État.
 

Une volonté de protéger les professionnels et les consommateurs

Il s'agit aujourd'hui, pour la Direction de la Mer, d'animer ce plan qui fixe les orientations retenues pour la coordination de l'action des services de l'État, la Douane, la Gendarmerie, la Marine Nationale, le Parc national de la Guadeloupe ou encore l'Office national de la chasse et de la faune sauvage.
La protection des intérêts liés à la filière pêche et les pêcheurs professionnels, en luttant contre la pêche non déclarée est le premier objectif de ce plan. Le deuxième concerne la protection de l'environnement et des zones maritimes interdites de pêche. Le troisième élément porte sur la protection des consommateurs afin de garantir que les produits de la mer soient sains. 
 

Des contrôles renforcés en 2018

Mais cette rencontre était également l'occasion de faire un bilan de la saison passée. 
L'an dernier, 600 contrôles en mer et 230 menés du débarquement jusqu’au consommateur ont eu lieu.
En 2018, les contrôles vont s'intensifier sur les zones chlordéconées. Les services de l'Etat poursuivront leur travail avec le comité de pêches pour le marquage des engins de pêches et la structuration de la filière.