guadeloupe
info locale

Plus des trois quarts des habitants ont un accès à Internet, le plus souvent grâce à une connexion à haut-débit.

internet
Connected people
Cette enquête réalisée par l'INSEE en 2017" souligne bien qu'en Guadeloupe, l’usage d’Internet varie fortement selon l’âge et le niveau d’études, il se développe dans les foyers et est accessible pourl es trois quarts des habitants
En Guadeloupe, comme en Martinique, l’accès aux services en ligne s’est imposé dans la vie quotidienne. La consultation de mails, les services administratifs et les sites bancaires ou de commerce sont aujourd’hui des outils indispensables pour une majorité de la population : 77 % des personnes interrogées déclarent avoir accès à Internet et, pour 69 % d’entre eux, cet accès est à haut débit. Ces taux sont inférieurs à ceux de France métropolitaine, où 85 % des personnes ont accès à Internet et 78 % d’entre eux disposent du haut débit.
L’âge de la personne interrogée est un facteur déterminant dans le taux d’accès à Internet. En effet, plus de 90 % des 15-29 ans déclarent avoir un accès, alors qu’ils sont 52 % chez les 60 ans ou plus. De la même manière, le diplôme et le revenu ont un effet important sur le taux d’équipement, avec un écart de près de 30 points entre les plus hauts revenus et les plus faibles : 90 % des personnes déclarant gagner plus de 2 500€ par mois sont équipés, contre 60 % des personnes déclarant moins de 1 500 €.

Des seniors moins équipés que dans les autres régions d’Outre-mer

En Guadeloupe, le taux d’accès à Internet chez les 60 ans et plus est le plus faible des trois régions des Antilles-Guyane. Il s’agit de la dernière génération qui, sauf rares exceptions, n’a pas été formée aux outils numériques durant sa scolarité et sa vie professionnelle. De plus, près de la moitié des personnes de cette tranche d’âge déclarent n’avoir aucun diplôme et moins de 15 % un diplôme supérieur ou égal au baccalauréat. Chez les 15-44 ans, ils sont plus de 55 % à posséder au moins le baccalauréat.
Le monde connecté
 

Les coûts, principaux freins à l’utilisation d’Internet chez les jeunes

Le coût du matériel et des compétences jugées insuffisantes, sont désignés comme les principaux freins à l’utilisation des outils
numériques. Plus de 35 % des Guadeloupéens n’ayant pas accès à Internet le justifient par le coût trop élevé du matériel. Ce taux est supérieur de six points à celui de la France métropolitaine 
Cette situation s’explique principalement par le prix des abonnements, près de 40 % plus cher aux Antilles et en Guyane qu’en France métropolitaine. Un surcoût qui peut s’expliquer par l’absence d’opérateurs low-cost et, selon certains opérateurs présents
dans l’archipel, par l’éloignement des grands centres réseaux affectant les débits ainsi que par les contraintes de constructions (cycloniques et sismiques).
Près de 60 % des seniors (60 ans et plus) affirment n’avoir jamais utilisé Internet. Parmi les raisons invoquées pour expliquer cette distance, près de 45 % estiment manquer de compétences suffi santes. Chez les 15-29 ans, le manque de compétences n’est mis en avant que pour 17 % d’entre eux.

Un quart des Guadeloupéens ne s’est jamais connecté à Internet

En Guadeloupe, 23 % des personnes interrogées déclarent ne s’être jamais connectéesà Internet, contre 16 % en France
métropolitaine. La présence d’un accès Internet à domicile, mais aussi les facteurs
générationnels et le niveau scolaire influent.
Chez les plus jeunes (15-29 ans), les seuls à n’avoir jamais utilisé Internet n’ont aucun diplôme (3,5 % de cette catégorie). Ce facteur joue également un rôle primordial pour les tranches d’âge supérieures, le taux de non utilisation chez les 60 ans ou plus passant de 66 % chez les non diplômés à moins de 2 % chez les titulaires d’un master ou d’un doctorat.

Pour voir l'intégralité de l'étude : 

Analyses n°37 de l'INSEE : Enquête Technologies de l’Information et de la Communication 2017


 
Publicité