guadeloupe
info locale

Plusieurs amendements outre-mer au projet de loi sur la biodiversité ont été modifiés à l'Assemblée Nationale

écologie
Plusieurs amendements du projet de loi sur la biodiversité modifiés
Paméla Obertan, docteure en Science Politique, membre du Cagi. ©Olivier Lancien
Les députés se sont penchés sur le projet de loi biodiversité porté par Ségolène Royal. Après un vote au Sénat, l'Assemblée Nationale a modifié certains amendements qui avient pourtant eu une large majorité, voire l'unanimité au Sénat.
La loi sur la reconquête de la biodiversité de la nature et des paysage a été examiné la semaine dernière, en seconde lecture, par les députés. Une agence de la biodiversité va être créée.
En janvier dernier le sénat a adopté un projet amendé, en première lecture.
Rappelez-vous, plusieurs associations et personnalités de Guadeloupe, telles le docteur Henri Joseph, se sont réunies pour proposer des amendements au projet de Ségolène Royal, la ministre de l’écologie, de l’environnement et du développement durable. Avec le Cagi, le centre d’analyses géopolitiques et internationales, des amendements ont été rédigés et défendus par plusieurs sénateurs, dont Jacques Cornano, le sénateur guadeloupéen. Quelques semaines après, à l’Assemblée nationale, certains ont été modifiés. Les députés ont revu notamment la proportionnalité des financements, ou encore la priorité aux embauches "locales".


La loi sur la biodiversité modifiée



Des modifications importantes... est-ce un rétropédalage du gouvernement? La question est posée. Mais c'est le jeu parlementaire qui voudrait ça. Entre le palais du Luxembourg, siège du Sénat et le palais Bourbon, celui de l'Assemblée Nationale, les influences peuvent être diverses.

 

Les amendements outre-mer au projet de loi sur la biodiversité, modifiés


Le texte doit encore retourner sur le bureau du président du Sénat pour une seconde lecture dans cette chambre. L'occasion pour les sénateurs ultramarins de modifier encore ce projet de loi. Ensuite, il devrait peut être avoir une commission mixte paritaire pour tenter d'avoir le meilleur texte possible entre le Sénat et l'Assemblée Nationale.
 

Publicité