Le préfet reconduit l’arrêté de restrictions provisoires de l’usage de l’eau pour le mois d’avril

sécheresse
Sécheresse
Visuel utilisé à chaque arrêté préfectoral de restriction d'eau.
Le mois de mars aura été très peu pluvieux et la quantité d'eau tombée ne permet pas de reconstituer les réserves. De ce fait, le préfet de Région a choisi de reconduire en avril l'arrêté de restrictions provisoires de certains usages de l’eau en date du 1er mars 2019
Si les précipitations ont été relativement importantes au début du mois de mars, les cumuls de pluie sont depuis restés faibles et ont seulement permis de maintenir la situation, sans toutefois suffire à inverser la tendance. En l’absence de précipitations significatives depuis le début du mois de février, une baisse importante des débits des cours d’eau a été constatée. Cette baisse a conduit au franchissement du seuil d’alerte sur la station hydrométrique de « Maison de la Forêt », sur la Rivière Bras-David à Petit-Bourg
Ainsi au 1er avril 2019, la situation reste sensiblement la même qu’à la fin du mois de février : le seuil d’alerte reste atteint sur la station hydrométrique de « Maison de la Forêt » et la station de Vieux-habitants est en vigilance.
La ressource n’étant plus en capacité de satisfaire à la fois les usages et le bon fonctionnement du milieu aquatique, l’application de mesures de restrictions demeure donc nécessaire afin de garantir un minimum d’eau au plus grand nombre de personnes.

VOIR AUSSI : 
©guadeloupe
Cet arrêté est consultable sur les sites internet de la préfecture et de la DEAL.
> Pour les usages domestiques et socioprofessionnels, l’arrêté concerne l’ensemble du territoire de la Guadeloupe et limite notamment l’arrosage des potagers et des espaces verts publics ou privés, le lavage des véhicules et bateaux, la mise à niveau des piscines, etc.
> Pour les besoins agricoles et industriels, les prélèvements d’eau sont restreints sur le nord de la Côte au vent, la Grande-Terre et la Désirade.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live