"Profiter de la nature tout en la préservant"

environnement
Parc National
. ©W. Démonio
C'est le leitmotiv du Parc National qui souhaite faire comprendre que ces espaces naturels et l’exceptionnelle biodiversité qu’ils abritent sont fragiles et menacés, particulièrement en période de vacances. D’où la nécessité de rappeler quelques règles à suivre sur les aires de pique-nique.

Chaque année, hors crise sanitaire, le Parc national de la Guadeloupe et les 21 communes de son aire d’adhésion optimale accueillent quelques 650 000 visiteurs sur ces espaces naturels d'exception.

Carbet Bras David
. ©Parc National

Plages, rivières, forêts et montagnes, le territoire offre de très nombreuses aires de pique-nique aménagées par les équipes du Parc. Des lieux de détente qui présentent une faune et une flore remarquables.

Pour maintenir la qualité de ces espaces, il est donc important que tout un chacun adopte un comportement adapté. Objectif, profiter de la nature tout en la préservant. Que ce soit sur les plages, en forêt ou en bord de rivière, la faune comme la flore et même les minéraux, doivent être respectés et protégées.

Aménagement Chutes du Carbet
. ©Parc National

Ces bonnes pratiques relèvent donc à la fois du bon sens et des règles propres au statut de réserve naturelle du Parc. Ainsi, en dehors des aires de pique-nique équipées de « barbecues », l’usage du feu est interdit dans le cœur du Parc national.

Barbecue au Parc National
. ©Guadeloupe la 1ère


L’usage de la machette également. Aucun végétal ne doit être coupé, arraché ou prélevé de quelque manière que ce soit. Pas plus que le sable des plages, qui doit y demeurer.

Enfin bien sûr, les déchets, eux, doivent systématiquement repartir avec ceux qui les ont produits.

Les ordures dans le Parc
. ©Parc National