publicité

Les progrès techniques ne suffisent pas pour que les séniors guadeloupéens s'estiment bien soignés

La prise en charge médicale s'améliore en Guadeloupe. Et pourtant, 1/3 des seniors Guadeloupéens se déclarent en mauvaise santé contre 13% dans l’Hexagone.Alors que la Guadeloupe va devenir l’un des plus vieux départements de France d’ici 2030, la question de la perte d’autonomie devient cruciale.
 

  • R. Ponnet et S. Gilles
  • Publié le
Cette semaine encore, les progrès techniques de la médecine en Guadeloupe s'affichent. Cette fois c'est  le centre hospitalier de la Basse-Terre qui se dote d’un coranoscan. Il permet de regarder en 3D l’état des artères coronariennes. Un outil complémentaire à la cardiologie du CHU de Pointe à Pitre. 

Ronan Ponnet Guadeloupe La 1ère

Pourtant, l'étude réalisée par l'INSEE, l'Institut National de la Statistiques et des Études Économiques le souligne : Les seniors ne s'estiment pas bien soignés en Guadeloupe. 1/3 se dit même en mauvaise santé. Des données importantes qu'il faut entendre et qu'il faut savoir prendre en compte quant il s'agit d'une population vieillissante (Il y aura 134 seniors pour 100 jeunes en Guadeloupe en 2030) et que la perte d'autonomie dans l'archipel est bien plus importante que sur tout le reste du territoire nationale, Mayotte exceptée. 

Sébastien Gilles Guadeloupe La 1ère


1)Papier Ronan Ponnet 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play