guadeloupe
info locale

Quand la nature génère des armes pour protéger la santé des hommes

santé
achatine
Un escargot à l’origine de la quasi disparition de la Bilharziose en Guadeloupe. Le gastéropode est arrivé à bout de la Bilharziose intestinale en éliminant un autre escargot vecteur de la maladie. 40 ans plus tard, la Bilharzie a presque totalement disparue en Guadeloupe
 
La bilharziose intestinale est une maladie parasitaire qui sévit dans les régions tropicales. Des années 60 au début des années 90, il n’était pas rare de rencontrer un Guadeloupéen malade. Ceux qui ont plus de 40 ans s’en souviennent sûrement. Quand ils jouaient enfants dans les eaux stagnantes, étangs, mares, rivières par exemple, ils risquaient presque toujours de contracter la maladie.
BILHARZIOSE ou SCHISTOSOMIASE
La bilharziose a aujourd’hui quasiment disparu de Guadeloupe. Comment ? Grâce à un escargot, introduit il y a une quarantaine d’années pour éliminer un autre escargot, vecteur de la bilharziose.
Il faut savoir que le ver se développe dans un premier temps dans le gastéropode. Pourquoi cette méthode a-t-elle marché ?
Depuis une vingtaine d’années, des chercheurs viennent régulièrement en Guadeloupe pour étudier les escargots, ceux natifs de Guadeloupe et ceux qui y ont été introduits.

Peggy Robert Guadeloupe La 1ère

VOIR AUSSI :
©guadeloupe

 
Publicité