publicité

RCI : Des responsables de la radio condamnés en appel pour harcèlement moral, des faits de harcèlement sexuel établis

Le jugement des Prud’Hommes, prononcé en mai 2016 contre deux responsables de la rédaction de la radio RCI, pour harcèlement moral, a été confirmé par la cour d’Appel de Basse-Terre. Le jugement fait également état de "faits de harcèlement sexuel manifestement établis".

Au Palais de Justice de Basse-Terre © 4LP
© 4LP Au Palais de Justice de Basse-Terre
  • Guadeloupe La 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Les juges de la chambre sociale de cour d’appel de Basse-Terre ont confirmé le jugement prononcé il y a deux ans par le Conseil des Prud’hommes de Pointe-à-Pitre. 
 

Harcèlement y compris à l'antenne

Harcèlement harcèlement moral et faits de harcèlement sexuel établis... C'est ce que dénonce depuis plusieurs années, Ingrid Sénat, journaliste à RCI.
Dénonciation faite au départ auprès de sa direction... Des propos explicites, des textos tout aussi chargés en connotations sexuelles, des insinuations choquantes, y compris à l'antenne, mais aussi des menaces proférées par plusieurs responsables de la rédaction, en l'occurence, Warren Chingan et Thierry Fundéré. 
 

La victime sanctionnée par sa hiérarchie

Menaces et propos couverts par le directeur, Daniel Marival. Pire, bien qu'étant la victime, c'est elle, qui a écopé d'un avertissement pour son manque de respect de la hiérarchie. Ses harceleurs, eux, n'ont jamais été inquiétés, ni même sermonnés.
Forte de plusieurs témoignages internes, Ingrid Sénat avait donc saisi le conseil des Prud'Hommes de Pointe-à-Pitre. Lequel, en mai 2016, a condamné RCI a lui verser 40 000 euros de dommages et intérêts et 2 500 euros pour les frais de justice. La cour d'Appel de Basse-Terre a donc confirmé ce jugement et même rajouté 2 000 euros supplémentaires. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play