guadeloupe
info locale

La réduction des déchets, un objectif pour la protection de l'environnement en Guadeloupe

environnement
Réduction des déchets
La semaine européenne de réduction des déchets est l'occasion d'une mise en perspective de tout ce qui est fait dans l'archipel pour parvenir à la réalisation de cet objectif. Et, une fois de plus, c'est l'organisation du tri sélectif qui est mise en relief



Dans une analyse de la perception cognitive des déchets en Guadeloupe, réalisée en 2014, l’ADEME souligne les deux points suivants :
• Globalement, l’effort d’éducation à la protection de l’environnement de la Guadeloupe ne serait pas suffisant. Ce déficit d’éducation contribue à expliquer les comportements inciviques en relation avec l’environnement et plus particulièrement en relation avec la question des déchets ;
• Les Guadeloupéens font majoritairement confiance aux maires et aux associations de défense de l’environnement pour les informer sur la question des déchets.
Sur ce principe, la semaine européenne de la réduction des déchets est une opportunité pour les collectivités pour informer leurs usagers sur les meilleurs manières de faire et les réflexes à acquérir. Au nombre des initiatives, celles de la Communauté d'Agglomération " La Riviéra du Levant" qui organise un colloque sur ce thème et des visites sur le terrain pour mettre avant ses réalisations. 
Mais tout n'est pas sombre. Ainsi, si des efforts restent encore à faire en matière de tri, certains ont trouvé un moyen astucieux de concilier innovation et  recyclage avec un concept qui est dans l'air du temps. Exemple avec Le  "fab lab", le laboratoire de fabrication.
©guadeloupe

Et dans les autres Communautés d'agglomérations, plusieurs manifestations sont organisées pour cette occasion. Ainsi, à l'initiative de la Communauté d'Agglomération du Nord Grande Terre le 26 novembre 2017, se tiendra sur la place Gerty Archimède, au bourg de Morne-à-l’eau un grand marché aux puces. Il s’agira de promouvoir les pratiques de Réemploi, de Réparation et de Réutilisation car « le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas ». Un village participatif mettra en exergue les acteurs de la prévention du territoire, qui, par le biais d’animations, enseigneront aux visiteurs quelques astuces pour donner une nouvelle vie aux objets usagés, ou fabriquer de tout nouveaux objets grâce à des matériaux de récupération. Les usagers sont invités à s’inscrire aux divers ateliers.