Remaniement en perspective à la Région en raison des législatives

élections
Législatives
Nous sommes à moins de trois semaines du 1er tour des élections législatives, qui aura lieu chez nous le samedi 10 juin. Et d'ores et déjà l'important nombres de candidats interpelle. Mais d'autres conséquences sont déjà à prévoir, notamment au sein de l'équipe de l'exécutif régional
La campagne officielle démarre aujourd’hui. Le ministère de l’Intérieur va publier ce lundi la liste officielle des candidats à ce premier tour, à l’issue de la vérification de chaque dossier déposé jusqu’à la date limite de vendredi dernier en préfecture. Rappelons qu’en Guadeloupe, 82 candidatures ont été déposées (15 dans la 1ère circonscription, 26 dans la 2ème, 23 dans la 3ème et 18 dans la 4ème). Le dernier record remonte à 2002, avec 48 candidatures. Dans la circonscription de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, ils sont 13 à entrer dans cette course à la députation.
Et on évoque déjà un possible « remaniement » au Conseil régional, après ces élections législatives. Car trois vice-présidents de la collectivité sont en lice : Olivier Serva dans la 1ère circonscription ; Diana Perran dans la 2ème et Sylvie Gustave dit Duflo, dans la 4ème. En cas d’élection de ces trois candidats à l’issue du scrutin des 10 et 17 juin, ils seraient touchés par la loi sur le non cumul des mandats et contraints de laisser leur poste de vice-président de la Région, gagné en décembre 2015. Ary Chalus serait donc amené à procéder à leur remplacement et à une réorganisation de la gouvernance de la collectivité… 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live