publicité

Rentrée scolaire sous le signe des réformes tous azimuts

Une nouvelle rentrée scolaire pour Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’éducation nationale du gouvernement d’Edouard Philippe. Jean-Michel Blanquer qui fait table rase des anciennes pratiques et veut révolutionner l’éducation. Cette année encore il y aura des changements

  • M. Bastareaud (Stagiaire)
  • Publié le , mis à jour le
Parmi tous les thèmes abordés récemment par le ministre de l’éducation, l’assouplissement des rythmes scolaires, l’aide aux devoirs, le retour des classes bilingues, mais surtout, dans tous les établissements, les enseignants tenteront de lutter contre le décrochage scolaire.
Pour cela, en plus des classes de CP qui sont déjà dédoublées, dans les zones d’éducation prioritaire, les classes de CE1 devront être divisées par deux, soit 12 élèves par classe.
Les écoles primaires qui le souhaitent pourront retourner aux semaines de quatre jours.
Sur le fond, l’initiation au numérique sera encore plus poussée et il y a le retour de la dictée quotidienne dans certaines classes. Autre changement majeur : l’arithmétique sera abordée beaucoup plus tôt. addition, soustractions multiplications seront étudiées dès la classe de CP.
Les collégiens eux, ne changent pas grand-chose. Toutefois, l’usage du téléphone portable est désormais totalement interdit dans les établissements, même lors des pauses.
Dans les lycées, en seconde, les nouveaux arrivants vont essuyer les plâtres des réformes : Ils seront les premiers à préparer le nouveau baccalauréat de 2021 qui ne comportera plus que 4 épreuves, un grand oral et trois épreuves écrites.

L'université aussi dans l'air des réformes

Les étudiants eux non plus ne sont pas exemptés de changements : Les frais d’inscriptions diminuent légèrement mais à partir de cette année il faut payer 90 euros pour la contribution de vie étudiante et de campus (la CVEC).
Par ailleurs, la sécurité sociale étudiante disparaît. Les nouveaux étudiants, généralement affiliés à la sécurité sociale de leur parent, le resteront. Et les anciens, en attendant de passer au régime général, ne payeront plus la cotisation annuelle.
Parmi toutes ces réformes, un certain nombre prendront du temps à se mettre en place. Il faudra prendre en compte les spécificités de chaque territoire.
 

La pré-rentrée des enseignants est prévue le lundi 3 septembre 2018.
La rentrée des élèves est prévue le mardi 4 septembre 2018.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play