Une reprise au goût amer

justice
Le mouvement des gardiens de prison, très suivi en Guadeloupe, s'est terminé en laissant les surveillants dans la perplexité.
Dans l’hexagone où le mouvement n'est pas fini, les syndicats minoritaires CGT et FO sont très remontés contre le syndicat majoritaire, après la signature par l’UFAP-UNSA du projet d’accord de la Chancellerie ce vendredi.
En Guadeloupe les surveillants reprennent le travail sans avoir obtenu gain de cause sur leur plateforme de revendications.
Si L’enveloppe de plus de 30 millions d’euros pour les indemnités, est un bon point, les Outremers s’attendaient à un accord plus spécifique intégrant leurs doléances. Du coup la lutte continue même si le travail reprend.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live