guadeloupe
info locale

Rhums et punchs : les médailles ont aussi leur revers

agriculture
Rhum concours Salon de l'Agriculture
©Josiane Champion
La course aux médailles est lancée pour les rhums et punchs qui se présentent au Concours Général Agricole. Les jurys se prononcent ce 25 février. Les producteurs de Guadeloupe à la quête du Graal ont aussi un regard critique sur ce concours et s'interrogent sur le poids des rhumiers martiniquais.
Elles sont une référence, à la fois pour les producteurs et les consommateurs… Les médailles décernées dans le cadre du Concours Général Agricole (qui se déroule à Paris lors du Salon International de l'Agriculture) récompensent chaque année la qualité et le goût des produits du terroir français. Le concours des rhums et punchs se déroule ce mardi 25 février. 
Treize producteurs de Guadeloupe présentent un total de 82 produits pour cette édition 2020.
Rhum Guadeloupe concours Salon de l'Agriculture
©Josiane Champion
Quelles sont les motivations de ces rhumiers et liquoristes ? Quelles retombées attendent-ils des éventuelles distinctions ? Nous avons interrogé quelques-uns de ces candidats : 

Distillateurs candidats au Concours


Des jurys versatiles

En 2019, 22 rhums et punchs de Guadeloupe avaient été primés. Mais seulement quatre d’entre eux avaient reçu une médaille d’or : un rhum et trois punchs. Les appréciations des jurys sur la qualité des produits demeurent aléatoires, estiment certains candidats. Et cela génère parfois certaines déceptions, comme l’explique le PDG des Rhums Longueteau, François Longueteau :
François Longueteau
©J. Champion

Les commentaires des jurys varient énormément d'une année sur l'autre, pour un produit identique !

 

François Longueteau, PDG des Rhums Longueteau

 
je bois mon rhum
©J. Champion


Deux fois plus de médailles pour la Martinique 

Pourquoi les rhums guadeloupéens sont-ils de moins en moins récompensés, lors du Concours Général Agricole, comparés à ceux de la Martinique ? L’édition 2019 est édifiante : les rhums et punchs martiniquais ont engrangé 45 médailles, contre 22 seulement (moitié moins) pour les produits de Guadeloupe ! Et sur ces 45 "feuilles de chêne", 22 étaient en or, contre 4 pour la Guadeloupe (dont une seule en rhums).
Nos distillateurs s’interrogent. Les producteurs martiniquais présentent sans doute beaucoup plus de produits, mais selon Hervé Damoiseau, président du SRIG (Syndicat des Rhumiers Indépendants de Guadeloupe), l’explication est ailleurs :

Herv Damoiseau, président du SRIG

Les jurys des tables AOC Martinique ont un a priori selon lequel ces rhums seraient de meilleure qualité

Hervé Damoiseau, président du SRIG

 

Y-a-t-il un lobbying des rhumiers martiniquais pour dévaloriser les rhums de Guadeloupe ?

Non, les rhums de Guadeloupe ne sont pas de qualité inférieure à ceux de la Martinique ! C’est pourtant ce que laissait penser, l’an dernier encore, la classification retenue par le Concours Général Agricole. La catégorie "rhums AOC Martinique" y apparaissait comme une référence, et les autres origines des rhums domiens se trouvaient dévalorisées. Une "discrimination", selon les distillateurs de notre archipel, qui y voient une influence du lobby rhumier martiniquais. Les organisateurs du concours ont donc corrigé cette anomalie pour l’édition 2020. Explications :

Rhumiers guadeloupéens en colère

PALMARES DES RHUMS GUADELOUPEENS




 

 






 L’abus d’alcool est dangereux pour la santé.