publicité

Saint-Martin : Un voleur de voiture âgé de... 10 ans !

C'est une histoire de vol de voiture aussi rocambolesque qu’inquiétante. La victime est professeur des écoles. L’auteur du vol est l'un de ses élèves de CM2. Son petit frère de 8 ans était également à bord. C'est une information révélée par le quotidien de l’île "Le Pélican".
 

© Capture (image d'illustration)
© Capture (image d'illustration)
  • Pascal Pétrine
  • Publié le
C'est une information révélée par le quotidien de l’île, "Le Pélican". Il y a trois semaines, un élève de CM2, âgé de seulement 10 ans, accompagné de son petit frère de 8 ans, a volé la voiture de son enseignante dans une école primaire à Quartiers d’Orléans.
 

Il indique qu'il rentrait chez lui à 20km/h

L'histoire débute un lundi en fin de vacation, quand une enseignante de cette école primaire ne retrouve pas ses clés de voiture. Elle se fait donc ramener chez elle, par une autre collègue. Le lendemain, elle retourne dans son établissement avec le double de ses clés, pensant les avoir égarées. 
Ce même jour, vers 16h30, alors qu'elle est sur le point de commencer la réunion parents-professeurs, un élève vient l'alerter en lui disant qu'il vient de voir sa voiture quitter le parking de l'école, avec à son bord, l'un de ses élèves âgé de 10 ans... Et sur le siège passager, son petit frère de 8 ans... 
Manifestement, l'élève de CM2 savait conduire puisque la voiture étant garée en créneau, il a donc été obligé de réaliser quelques manoeuvres pour sortir de la place. 
Peu après, elle est prévenue que son véhicule a été aperçu, quelques kilomètres plus loin, accidenté, encastré dans un autre véhicule. Elle se rend alors sur les lieux et reconnaît son élève. Interrogé, l'enfant a froidement indiqué qu'il rentrait chez lui et qu'il roulait à 20km/h. Et qu'il avait bien pris soin d'attacher sa ceinture de sécurité, ainsi que celle de son petit frère. Une précaution qui leur a peut-être évité des conséquences plus graves. Heureusement, aucun blessé n'est à déplorer. 
 

Le garçon de 10 ans et sa famille suivis par le CRIP

L'enseignante a porté plainte à la gendarmerie. Même si, à 10 ans, l'enfant n'est pas pénalement responsable, il fait maintenant l'objet d'une fiche de signalement et est suivi par la CRIP, la cellule de recueil des informations préoccupantes. 
Depuis l'incident, l'élève a réintégré l'école, mais pas sa classe d'origine. 
Si l'histoire peut prêter à sourire, elle est révélatrice des difficultés que peuvent rencontrer certains parents dans l'éducation de leurs enfants. D'ailleurs, sa famille et lui font désormais l'objet d'un suivi éducatif, social et psychologique. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play