Grève à Saint-Martin : nouvelle rencontre entre le collectif des associations et la préfecture

saint-martin
Rencontre préfecture collectif Saint-Martin
©Ronhy Maléty
Le torchon brûle à la collectivité de Saint-Martin depuis plus d'un mois. En cause, d'abord, le déménagement de la police territoriale. La grogne s'est ensuite étendue aux agents de la collectivité avant de déboucher sur des problématiques sociétales touchant l'île.

Le dialogue a repris entre les différentes organisations et le préfet des Iles du Nord, ce mardi matin. Le collectif d'associations exigeait de rencontrer conjointement le représentant de l'Etat et le représentant de la collectivité, pour discuter de ses revendications sociales et sociétales.   

Lundi 6 septembre, les membres du collectif s'étaient insurgés face à la présence des forces de l'ordre devant la sous-préfecture, assimilant cela à une tentative d'intimidation.
Serge Gouteyron, préfet de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin avait alors rappelé son rôle de garant de la sécurité des habitants. Sécurité entravée, selon lui, lors des barrages érigés par les grévistes, la semaine dernière. 

Le rendez-vous initialement pris avait donc échoué, avant une nouvelle rencontre dans l'après-midi. 

Ce fut le moment de vider son sac pour le collectif qui a insisté sur la souffrance économique et sociale des Saint-Martinois, mais également sur la volonté de trouver des solutions pacifiques concernant le conflit. 

Les deux parties se sont retrouvées ce mardi 7 septembre. Deux points de revendications ont été abordés : la grève à la collectivité et la question du foncier. Les discussions se poursuivront dans les prochains jours.