La question de la reconstruction de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, 4 ans après le passage de l'ouragan Irma, soulevée par la Cour des comptes

cyclones saint-martin
Centre de Marigot Irma
©Steeve Prudent
Quatre ans après le passage destructeur de l'ouragan Irma, sur les Iles du Nord, la Cour des comptes rend un rapport public thématique sur Saint-Martin et Saint-Barthélemy. De la reconstruction à la reprise de l'économie, quelles sont les perspectives de développement envisagées dans les deux îles ?

Le 5 septembre 2017, l’ouragan Irma touchait sévèrement les Iles du nord faisant 11 morts.
Un cyclone dévastateur qui aura marqué les esprits mais surtout détruit un nombre incalculable d’habitations et mis a plat l’économie de Saint-Martin et Saint-Barthélemy.
Quatre ans après, où en est la reconstruction et comment ont été utilisés les quelque 500 millions d’euros promis par l’Etat, à l’issue de cette catastrophe hors du commun ?

La Cour des comptes vient de rendre un rapport public thématique sur Saint-Martin et Saint-Barthélemy après le passage d'Irma.
Un rapport décrypté en 3 volets. Le premier concerne l’aspect financier des aides reçues par l’île de Saint-Martin. Avec cette question : quels constats et quelles perspectives pour l’île selon la cour des comptes ?

Des aides de l'Etat, l'Union européenne...

Ravagée par cet ouragan hors normes, l'île de Saint-Martin se relève mais sa reconstruction est loin d’être achevée.
56 % des infrastructures avaient été soit très endommagés, soit complètement détruites et  70%
étaient  construites en zone risques. Contrairement à Saint-Barth, au moment de la catastrophe, la collectivité de Saint-Martin était encore en pleine transformation et sa capacité d’action, très limitée en matière financière d’où un soutien prolongé et nécessaire de l'Etat, dans cette phase de reconstruction. 
Cette aide financière s'inscrit dans une perspective pluriannuelle. Outre la compensation des recettes fiscales, en plus des dotations 2017 et de la compensation du dégrèvement des taxes foncières, une dotation exceptionnelle de fonctionnement de 25 millions d’euros a été allouée. Soit une aide totale de 53,2 millions d’euros entre 2017 et 2019.

De plus, Saint-Martin a bénéficié en 2018, du fond de solidarité de l’Union européenne pour un montant de 46 millions d’euros qui n’ont pu être totalement consommés, compte tenu de la non présentation de factures.

Autre source d’aide et d’accompagnement l’AFD, l'Agence française de développement, au titre du renforcement structurel des compétences techniques et financières et de la mise en œuvre de son programme d’investissement. Ainsi que la Caisse des dépôts et consignation, avec la banque des territoires qui a soutenu plusieurs projets en matière d’infrastructures numériques.

Une surveillance de l'utilisation des fonds recommandée par la CRC

Au final, dans ce rapport, la Cour des comptes recommande que l’Etat, par le biais du ministère des Outre-mer suive de façon régulière l’utilisation des fonds estimés à près de 500 millions d’euros dont un tiers destiné aux mesures d’urgence. Les deux autres, au soutien à l’économie...
De quoi envisager un ambitieux programme de reconstruction. Et pour se faire, un plan de développement de 230 millions d’euros a été arrêté par la Collectivité en 2018.