Marigot va retrouver sa gare maritime détruite par Irma en 2017

saint-martin
gARE MARITIME DE sxm
©R. Malety

Plus de trois ans après le passage de l’ouragan Irma qui l’a fortement endommagée, la gare maritime internationale de Marigot fait peau neuve. Les travaux, ralentis par la crise sanitaire, sont en bonne voie. La livraison est espérée en août prochain. 

Le chantier a débuté il y a quelques semaines. Avec un retard d’environ six mois après la date initiale, à cause de la crise sanitaire. Gravement endommagé par l’ouragan Irma en septembre 2017, la gare avait pu rouvrir deux mois plus tard grâce à une réhabilitation provisoire. Le chantier actuel doit donner un visage nouveau et définitif à l’ouvrage.
Eddy Alexandre

Le temps des travaux, la billetterie et l’accueil de la gare ont été déplacés quelques mètres plus loin. Pas de quoi perturber les voyageurs à destination de Saint-Barthélemy, qui consituent 20 pour cent de la clientèle.
Passagers

D’un coût de près d’un million et demi d’euros, financés par l’Europe et par son gestionnaire l’Etablissement Portuaire de Saint-Martin, la future gare est attendue dans les premiers mois d’août. En espérant que d’ici là, les navettes vers l’île voisine d’Anguilla auront repris. L’ile vient de fermer ses frontières à cause d’une reprise de l’épidémie de Covid-19. Le trajet rassemble l’essentiel des 300.000 passagers qui transitent chaque année par la gare maritime.  

Détail des travaux : Toiture, intérieur, réaménagement extérieur.
Coût : 1,4M d’euros, financés à 80% par l’UE (FEDER), le solde sur les fonds propres de l’Etablissement portuaire de Saint-Martin.

C’est un EPIC qui a en charge la gare maritime (voyages vers Anguilla, 80% du trafic, 20% vers Saint-Barth et un peu de croisière), la Marina Fort Louis  (plaisance) et le port de Galisbay (marchandises).
Dix personnels sont affectées à la gare maritime (agents de port, police des frontières)