Vives tensions à Saint Martin autour du plan de prévention des risques naturels

saint-martin
Tensions à Saint Martin
La situation reste tendue sur l’île. Depuis hier, les riverains des quartiers de Sandy Ground, de Saint James ou encore quartier d’Orléans, bloquent les rues et les ponts, pour dénoncer le nouveau plan de prévention des risques naturels.
Les établissements scolaires seront fermés ce vendredi à Saint-Martin. Décision du rectorat et de la Collectivité, en raison des évènements sur l’île, où la situation est toujours tendue. Hier, des barricades, composées notamment de véhicules en flamme, avaient été érigées sur plusieurs axes : sur le pont de Sandy Ground, à Saint James, Marigot, Grand Case et Quartier d’Orléans. Les automobilistes sont restés bloqués jusque dans la soirée, malgré l’intervention des forces de l’ordre, parfois avec des grenades lacrymogènes. Les manifestants protestent contre le nouveau Plan de prévention des risques naturels. Ce PPRN, révisé par les services de l’Etat à la suite de l’ouragan Irma, redéfinit les zones à risque, de submersion notamment, avec des zones du littoral où toute reconstruction sera interdite. Mais le nouveau zonage est contesté par la population et par la collectivité
©guadeloupe
Dans un communiqué, Daniel Gibbs, le président de la collectivité de Saint-Martin et les élus appellent les manifestants au calme et à l’échange avec l’Etat, tout en affirmant « comprendre les inquiétudes de la population ». Ils dénoncent l’application anticipée du PPRN, décidée par arrêté préfectoral le 6 août, malgré son rejet unanime en juillet, par le Conseil territorial. Hier soir, au cours d’un échange téléphonique, le président de la collectivité a demandé à la préfète déléguée de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, de privilégier la concertation, plutôt que la force, pour résoudre cette crise. Dans un comminiqué, Sylvie Feucher, la préfète, indique que « le projet de PPRN était en cours d’actualisation, afin de prendre en compte les recommandations formulées par la commission d’enquête publique. Commission d’enquête qui a donné mardi un avis favorable à la révision du plan de prévention, jugeant qu'elle était d'utilité publique.
Ce vendredi matin, les élus de Saint-Martin appellent les manifestants au calme et à l’apaisement.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live