guadeloupe
info locale

Opération de la gendarmerie maritime à la Darse de Pointe-à-Pitre

faits divers
Saisie bateau Pointe-à-Pitre
©Rémi Defrance
La gendarmerie maritime, dans le cadre d’une enquête sur une filière illégale d’importations de produits de la mer à destination de la Guadeloupe, a procédé à la saisie d’un bateau de pêche, à la Darse, à Pointe-à-Pitre, ce matin.
L’affaire a démarré hier, sur les quais de Gustavia à Saint-Barthélémy. La gendarmerie maritime, qui agissait dans le cadre d’une enquête sur une filière illégale d’importations de produits de la mer à destination de la Guadeloupe, a procédé à la saisie d’Yvann, un bateau de pêche immatriculé à Pointe-à-Pitre. 

Cargaison remise à la mer


Saisie du navire et de la cargaison, plusieurs centaines de kilos de poisson nasse, pêchés et achetés aux mains des marins-pêcheurs de Saint Barthélémy.
Une saisie à laquelle s’est opposé physiquement le capitaine du navire puisqu’il a pris la mer. Conséquence, les gendarmes et des policiers de la compagnie départementale d’intervention l’attendaient de pied ferme, ce matin, à la Darse de Pointe-à-Pitre. Le capitaine de l’Yvan a finalement accepté de rejeter à la mer sa cargaison illicite. Du poisson qui, selon des sources concordantes, aurait depuis été repêché et revendu à des mareyeurs de la place.

Plusieurs délits à son actif


Outre la saisie de son navire, il va devoir s’expliquer devant la Justice sur les délits d’importation illégale, de non respect des règles de traçabilité, de non respect des normes sanitaires. La ciguatera, une intoxication humaine liée à l'ingestion de poissons pêchés aux abords des récifs tropicaux ou subtropicaux, est en effet présente dans les îles du Nord. Il devra également répondre de travail dissimulé. Deux des matelots embarqués n’étaient pas portés sur le rôle d’équipage. 
Quand à son bateau, il pourrait faire l’objet d’une saisie conservatoire dans les prochains jours indique la Direction de la Mer.
Publicité