Sargasses : Les enseignants du collège Eugène Yssap exercent leur droit de retrait

santé
Mobilisation collège Eugène Yssap devant Rectorat
©Ludivine Guiolet-Oulac
A Sainte-Anne, ils sont maintenant une soixantaine d’enseignants à faire valoir leur droit de retrait à cause des gaz des sargasses. Les enseignants du collège Eugène Yssap et de l’école maternelle Marcelle Borifax étaient mobilisés ce jeudi matin devant le rectorat.
Après Petit-Bourg, c’est au de Sainte-Anne de crier son ras-le-bol des sargasses ! Ils sont maintenant une soixantaine d’enseignants à faire valoir leur droit de retrait à cause des gaz des sargasses.
Autant dire qu’il n’y a quasiment plus cours dans deux établissements scolaires de la commune, le collège Eugène Yssap et l’école maternelle Marcelle Borifax.

Ils demandent des engagements du Recteur

Les personnels étaient mobilisés ce jeudi matin devant le rectorat d'acdémie à Dothémare, aux Abymes, pour dénoncer l’absence de réponse concrète de la part du recteur. Les enseignants et personnels administratifs demandent à ce que les capteurs de l’ARS qui mesurent le taux de toxicité des gaz des sargasses, restent posés plus longtemps. Ils exigent également la délocalisation des épreuves du brevet.

A (re) voir le reportage de Ludivine Guiolet-Oulac et Paul Labéca :
©guadeloupe