Sécheresse 2020 : ouverture du fonds de secours, pour les agriculteurs sinistrés

sécheresse
Site de Gaschet, à Petit-Canal. Ce réservoir d'eau a considérablement souffert de la sécheresse, cette année.
Site de Gaschet, à Petit-Canal. Ce réservoir d'eau a considérablement souffert de la sécheresse, cette année. ©Nadine Fadel
L'état de calamité agricole, liée à la sécheresse, a été reconnu, par arrêté préfectoral, lundi. Les agriculteurs sinistrés ont jusqu’au 12 octobre 2020, pour déposer leurs dossiers de déclaration de dommages agricoles.

 

Une sécheresse exceptionnelle

L'ensemble des communes de la Guadeloupe a connu un épisode de sécheresse exceptionnelle, durant les mois d'avril à mai 2020.
Le Nord Grande-Terre a particulièrement souffert, comme en témoigne ce montage photo, de la retenue d'eau de Gaschet, site à cheval entre Petit-Canal et Port-Louis. Cet habituel réservoir d'eau s'est asséché, à tel point que les poissons du vaste bassin ont péri, sous l'effet de la chaleur :


Reconnaissance de l'état de calamité agricole

Sur décision du ministère de l'Outre-mer, le préfet a signé, ce lundi 31 août 2020, l'arrêté préfectoral portant reconnaissance de l'état de calamité agricole, liée à l'épisode de sécheresse exceptionnelle qui a sévi sur l'ensemble des communes de la Guadeloupe d'avril à mai 2020.

Communiqué de la préfecture de Guadeloupe

Dans ce contexte, les agriculteurs sinistrés ont jusqu’au 12 octobre 2020, à 16h00, pour déposer leurs dossiers de déclaration de dommages agricoles.

Les productions, dont les pertes de récoltes, sont indemnisables, en 2020, par le fonds de secours sont les suivantes :
  • l'apiculture
  • l'arboriculture (y compris la vanille)
  • le maraîchage
  • la banane
  • les cultures vivrières
  • les prairies
  • la canne est reconnue éligible, au fonds de secours, mais les pertes de récoltes de cette culture seront examinées à l’issue des campagnes sucrières et rhumières 2021.

Le taux moyen de l’aide ne pourra excéder 30 % des pertes de récolte.
Pour prétendre à une indemnisation, les agriculteurs doivent répondre à deux conditions :

  • avoir subi, pour chaque culture considérée, un niveau de perte supérieur ou égal à 25% du tonnage de référence de l’année et de 36% pour la banane ;
  • avoir enregistré un niveau de perte supérieur ou égal à 13% du chiffre d’affaires annuel.


Les modalités

Les formulaires et la notice détaillant les modalités de demande d'indemnisation par le fonds de secours sont disponibles sur le site internet de la direction de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt (DAAF) : http://daaf.guadeloupe.agriculture.gouv.fr/

Communiqué de la préfecture


Les dossiers de déclaration, complétés et accompagnés des pièces demandées, doivent parvenir à la DAAF au plus tard le lundi 12 octobre 2020 :
  • par voie postale : DAAF - Saint-Phy - BP 651 - 97108 Basse-Terre,
  • par voie électronique : calam.daaf971@agriculture.gouv.fr
  • par dépôt physique, sur les sites de la DAAF, à St Phy (Saint-Claude) ou à Dothémare (Les Abymes).
Une permanence se tiendra, entre le 1er septembre et le 12 octobre 2020, sur ces 2 sites:
  • les lundis, mardis et jeudis, de 8h00 à 12h00 et de 14h30 à 16h00 ;
  • les mercredis et vendredis de 8h00 à 12h00.
Pour assurer un accueil satisfaisant des usagers, la DAAF demande aux agriculteurs :
  • de prendre rendez-vous en appelant au préalable le Service d’Économie Agricole (SEA), au 0690413628 ou au 0690373052 ;
  • de porter un masque dans les locaux de la DAAF et durant leur discussion avec l’instructeur du SEA.




 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live