guadeloupe
info locale

Sécurité routière : le nombre de morts en hausse sur les routes de Guadeloupe

sécurité
 7 pistes pour sauver des vies
"Tous responsables !" 28 personnes ont été tuées sur les routes de Guadeloupe depuis le début de l’année 2019.Une Journée de sensibilisation à la sécurité routière est organisée par la Préfecture de Guadeloupe « 7 pistes pour sauver des vies» au centre commercial Milénis, ce mercredi
Les chiffres ne sont pas bons. Selon la Sécurité Routière, le nombre de morts sur les routes de Guadeloupe connaît une hausse de 33% avec 28 personnes tuées, soit 7 de plus qu’en 2018. Le premier semestre de 2019 a été marqué par la mort de 19 personnes. Ce sont deux tués de plus par rapport au premier semestre 2018 ce qui représente une hausse de 12 % souligne l’observatoire départemental de la sécurité routière de la Guadeloupe (ODSRG).
Cette hausse concerne principalement les véhicules légers (52%) et les piétons (26%) et ce premier semestre 2019 est encore lourd.

Des radars pour renforcer le dispositif de sécurité


Pour renforcer le périmètre des contrôles de vitesse, les anciens radars sont remplacés par des modèles plus performants.
Des appareils baptisés « radars-tourelles » qui voient plus loin et mieux, et peuvent désormais différencier les véhicules soumis à des limitations différentes »
 

Limitation à 80km/h, des résultats positifs ?


Concernant la mesure controversée d’abaisser depuis juillet 2018 de 90 à 80 km/h sur 400 000 kilomètres de routes, la Sécurité Routière estime que cela vise à « épargner » entre 300 et 400 vies par an.
Entre autre, cet abaissement de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h permet de fluidifier le trafic et de l’apaiser avec des conséquences bénéfiques sur l’environnement (diminution des émissions de polluants).
Des campagnes comme celle de la Préfecture demain permettent en tout cas de rappeler à chacun sa responsabilité sur la route, pour lui-même, et pour les autres.

VOIR AUSSI :
©guadeloupe
 
©guadeloupe
 
©guadeloupe
Publicité