publicité

Et si on se douchait trop ?

La douche du matin ou celle du soir, voire celle du midi seraient-elles trop ? C'est en tout cas ce qu'affirment des scientifiques qui conseillent de ne plus se laver tous les jours, pour des raisons de santé... Pas sûr que l'idée remporte un franc succès... 

  • Guadeloupe La 1ère
  • Publié le , mis à jour le
30 degrés toute l'année... La douche, en plus d'être un passage obligé, pour des raisons d'hygiène, est pour beaucoup de Guadeloupéens un moyen de se rafraîchir. Mais selon un groupe de spécialistes américains en dermatologie, souvent appuyés par des professionnels français, se laver quotidiennement le corps complet serait une habitude à proscrire.

Des bactéries nécessaires à l'équilibre de la peau

Le docteur Brandon Mitchell, assistant professeur de dermatologie à l’Université Georges Washington, affirmait dans le Time, "je pense que la plupart des gens se lavent trop". Selon lui, "une douche quotidienne n’est pas nécessaire". Se doucher une à deux fois par semaine serait suffisant pour rester en bonne santé. 
Certains médecins recommandent donc, notamment dans les pays aux températures plus élevées, de ne laver que certaines zones tous les jours. Les aisselles, les plis, les parties intimes et les pieds, pour éviter les odeurs. Le reste du corps doit être savonné, deux à trois fois par semaine.
Des habitudes qui limiteraient les agressions de la peau au quotidien. De plus, l'épiderme serait préservé des irritations liées aux agents détergents que l'on trouve dans les gels douche. Le sébum, une couche protectrice grasse sécrétée par la peau, serait ainsi maintenu, tout comme les bactéries naturelles produites par notre épiderme.
En clair, trop souvent lavée, la peau ne jouerait plus son rôle protecteur. Des douches trop fréquentes pourraient donc déséquilibrer les mécanismes de défense naturels de la peau. Certaines personnes se plaignent d'ailleurs souvent d'avoir la peau sèche ou de l'eczéma.

Les "unwashed", le mouvement des "pas lavés"

Certains ont pris au pied de la lettre ces consignes. Depuis quelques années, un mouvement s'affirme aux Etats-Unis. En 2010, le New York Times les appelait les "unwashed". En clair, les "pas lavés". Ses adeptes refusent de se laver quotidiennement. Une douche par semaine suffit. Un shampooing par mois. Si la plupart ont adopté ce mouvement pour des raisons écologiques, économiser l'eau, d'autres, pour des raisons de santé ont choisi de ne plus utiliser de déodorants antitranspirants, considérés comme cancérigènes. 
Un journaliste français a d'ailleurs tenté l'expérience de ne pas se doucher pendant un mois. Guillermo d'Alessandro a tout de même continuer de se brosser les dents tous les jours. "La première semaine est véritablement terrible. C'est l'inconfort le plus absolu... Au bout d'une dizaine de jours, finalement, les choses se rééquilibrent et on rentre dans la neutralité, c'est-à-dire que l'on a un véritable parfum, sa propre signature olfactive... Sa vraie odeur personnelle" raconte t-il à France Inter. 
En 2015, selon un sondage BVA-Doméo-Presse régionale sur "les Français et l'eau", il apparaissaient que seulement 57% des Français prenaient des douches tous les jours, 24% un jour sur deux et 11% un jour sur trois. Les 8% restants se douchant encore plus rarement.

La douche, une obligation sociale ?

Interrogée par 20 Minutes, la dermatologue Nina Roos explique que "du point de vue médical, une douche un jour sur deux ne pose aucun problème. Mais c’est socialement inacceptable !"
Effectivement, dans notre société, il est normal de se doucher tous les jours. Dans les transports, au travail, nous sommes en communauté. Des odeurs corporelles trop présentes pourraient donc gêner les autres. Et certains partent en guerre contre ces mauvaises odeurs...
Cette obligation sociale, Guillermo d'Alessandro en parle également "Est-ce qu’on peut imaginer qu’une personne en 1937 prenait une douche tous les jours ? Les gens se nettoyaient, se lavaient les mains, le visage… mais n’avaient pas cette espèce de toilette intégrale qui est aujourd'hui devenue une injonction sociale. Et pourtant ces gens-là étaient parfaitement insérés".
Les gens n’avaient pas cette obsession du récurage corporel tel qu’on peut l’avoir avec toutes les injonctions de la publicité hygiéniste et des cosmétiques."

Douche = détente

La douche, en plus d'être un moyen de se sentir propre est un moment de détente.


Après une journée stressante, des heures dans les transports ou dans les embouteillages, la douche est perçue pour beaucoup comme une façon de laisser derrière eux les problèmes de la journée. 



 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play