Sismik grandeur nature

risque séismes
Exercice séisme 1
©Ch. Danquin
A l'occasion de la semaine sismique différents exercices sont organisés. Ce mardi, en 13 points différents de l'Archipel, on vivait à l'heure d'un séisme imaginaire qui a atteint la magnitude de 5,4. Et tandis que les collégiens du Gosier s'abritaient, à la Préfecture, on observait les réactions
Il est 9h05 partout en Guadeloupe et particulièrement au Gosier. C'est là où le séisme qui vient de se produire a été le plus ressenti. Immédiatement, par réflexe bien intégré, les élèves du collège Edmonde Bambuck réagissent et se mettent à l'abris sous les tables.

Un second signal vient leur indiquer qu'ils doivent quitter les salles de classes et se retourver au rez de chaussée.
Tremblement de terre au collège du Gosier 1
Un exercice classique mais qui ne demande pas moins de l'entrainement pour qu'il soit efficace

Valérie Abancourt-Dazin Principale du Collège Edmonde Bambuck
Exercice tellurique
©Th. Philippe
Au même moment à la préfecture, les équipes spécialisées du centre opérationnel départemental se sont mises en place et coordonnent déjà les moyens de secours. Elles sont aussi le relais des 13 points sur le terrain où l'exercice est mené. Il doit tester leur réactivité.

Alexandre Rouchatte Préfet de la Guadeloupe
le centre opérationnel départemental situé à la préfecture
©Ch. Danquin

C'est le rôle d'une telle cellule, pendant cet exercice, tellurisk 2020, de mettre en place des procédures et d'organiser les urgences. L'ensemble des acteurs doit alors être attentif au déroulement des opérations pour être fiables le jour d'un vrai séisme.

Quand aux 1116 collégiens du Gosier, ils ont pris l'exercice très au sérieux et avaient tous un avis sur son déroulement.
fin exercice séisme
©Ch. Danquin
Il est bientôt 10h. L'exercice se termine pour les élèves et leurs enseignants. Pour le centre opérationnel départemental à la préfecture, il se poursuit pour tirer partie de l'ensemble des données qui auront été collectées.