Le sourire retrouvé des apiculteurs guadeloupéens

agriculture
Apiculture 1
©E. Stimpfling
Avec 150 tonnes de miel produites,  2019 a été un bon cru pour les apiculteurs de Guadeloupe, qui retrouvent le sourire, après plusieurs années difficiles.
Pour tous les apiculteurs de l’Hexagone, 2019 est classée « année noire », à cause de la météo. La profession n’a jamais connu d’aussi mauvais résultats depuis 70 ans. En Guadeloupe, en revanche, 2019 a été plutôt un bon cru, après plusieurs années difficiles, et en particulier après l’ouragan Maria de septembre 2017, qui avait décimé les colonies d’abeilles et perturbé aussi la floraison des plantes mellifères.
Apiculture 2
©E. Stimpfling
L’an dernier, les fleurs étaient bien au rendez-vous, et la production locale, assurée par environ 110 apiculteurs, a dépassé les 150 tonnes pour 6 600 ruches au total. 150 tonnes, contre à peine une centaine les années précédentes.
©guadeloupe

 L'Apigua regoupe 110 apiculteurs dont 40 professionnels les autres étant pluriactifs.
Ils possède 6500 ruches qui ont produit 150 tonnes de miel en 2019. Soit une production d'environ 23 kg à la ruche.
En dehors des périodes de cyclones, la moyenne de production est de 90 tonnes. 14 à 15 kg par ruche et par an.
Dans les années 1980, les apiculteurs parlaient d'une productivité de 30 kg par ruche et par an.