Tatouage : l'Union Européenne interdit des encres qu'elle considère dangereuses pour la santé

art
Tatouage 1
C'est une nouvelle réglementation européenne qui est entrée en vigueur mardi dernier. Elle interdit l’utilisation de 25 pigments et limite 4 000 substances à des seuils extrêmement bas. Une décision qui suscite la réprobation dans le milieu des tatoueurs, très inquiets pour leur profession,

Dans le collimateur de la Commission Européenne, il y a ces encres de toutes les couleurs faites à partir de certaines substances que la commission toxiques ou cancérogènes. 
De fait, en vertu d’une réglementation européenne, signée et publiée le 14 décembre 2020 et entrée en vigueur le 4 janvier 2022, 25 pigments sont désormais concernés par cette interdiction.

« Certaines de ces substances présentent des propriétés dangereuses qui posent un risque potentiel pour la santé humaine. En outre, le métabolisme des colorants dans la peau ainsi que la décomposition à la suite de l’exposition au rayonnement solaire et de l’irradiation par laser peuvent également entraîner la libération de produits chimiques dangereux »

La Commission Européenne

Tatoué

Le syndicat national des artistes tatoueurs (SNAT) dénonce une précaution sanitaire qu'il estime disproportionnée.Et l'artiste tatoueur Tin Tin .., président de ce syndicat estime que :

Non, ce n’est pas toxique. Il faudrait une étude qui nous prouve cette toxicité. On nous applique le fameux principe de précaution qui emmerde tout le monde depuis des années et aujourd’hui, tous les tatoueurs de France sont hors-la-loi

Une position appuyée par la secrétaire du syndicat, Karine Grenouille qui souligne pour sa part que : 

« À aucun moment la notion de dosage n’a été prise en compte, alors qu’un tatouage introduit une quantité limitée de produit dans la peau. Et il n’y a pas d’exposition répétée comme avec certains produits cosmétiques »,

Karine Grenouille, secrétaire du SNAT

Pour l'heure, ce sont surtout les encres Jaunes, rouges ou oranges qui sont sous le coup de cette interdiction. Mais à l'horizon 2023, l'encre bleue pourrait aussi faire l'objet d'une même interdiction.
 

Tatoueur

Pour l'heure, les tatoueurs qui ont décidé de lancer une pétition contre la réglementation européenne, font aussi remarquer qu'il leur sera difficile de trouver des produits de substition, tant le temps est nécessaire pour apprécier l'efficacité et la non nocivité des produits utilisés.