Tolérance zéro sur terre comme en mer...

coronavirus
Contrôles plaisanciers 1
©B. Pansiot-Villon

La brigade nautique de gendarmerie est toujours à l'affut des plaisanciers fraudeurs, pour que rien ne lui échappe. Ce dimanche, elle a opéré plusieurs contrôles tout autour de la Guadeloupe, pour s'assurer des attestations de déplacement ou des jauges de distanciation. 

Les autorités n'avaient pas apprécié la semaine dernière de tomber au large de l'îlet Fortune, sur une véritable "boat party". Plusieurs plaisanciers ont alors été verbalisés pour non respect de la distanciation et de la jauge autorisée. Depuis, les contrôles sont renforcés sur tout le territoire maritime et la réglementation sur les activités nautiques a été considérablement durcie.

Et ce dimanche, la brigade maritime de la gendarmerie avait l'oeil dans le Grand Cul de Sac Marin comme dans le Petit Cul de Sac Marin. Objectif : faire respecter scrupuleusement les mesures de restrictions sanitaires mises en place par le préfet dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus dans l'Archipel.

Pour autant, très peu de contrevenants. Tout au plus, des personnes qui auront eu du mal à interprêter les règles en vigueur, tant pour ce qui est des distances possibles à parcourir que sur la jauge en vigueur. Certains pensaient même que les enfants n'étaient pas à comptabiliser dans cette jauge 

 

Et puis, quelquefois, certaines rencontres suscitent le sourire des gendarmes, même s'ils s'efforcent de rester professionnels jusqu'au bout...

 

Contrôles plaisanciers 2
©B. Pansiot-Villon