publicité

#TourMG1ere : Barolin pour la victoire, Carène pour le maillot jaune

Victoire de Kéran Barolin de l'UVN sur le premier tronçon de la 4ème étape Grand-Bourg/Grand-Bourg. Il devance Boris Carène du team CDD, qui, au terme d'une belle démonstration de force s'empare du maillot jaune. 

© Tipa
© Tipa
  • Par Yasmina Yacou
  • Publié le
C'était l'étape la plus courte et c'est pourtant elle qui a fait le plus de dégâts, au classement général. La tactique du team CCD a porté ses fruits. 
Mais c'est Kéran Barolin, de l'UVN qui remporte ce premier tronçon de la 4ème étape. Une étape parrainnée par Guadeloupe La 1ère.
Une belle victoire pour l'Ansois qui vient récompenser une course qu'il a su parfaitement gérer. 
 

Kwiatkowski lâche prise

Grzegorz Kwiatkowski se savait menacé. Dès le départ, ses craintes se révèlent justifiées. Les attaques fusent et un groupe imposant se détache rapidement du peloton. Parmi lesquels Stanislas, Landre, Pruneau, Hamlet, Barolin, Maroni, Blondin, Gène, Valide, Carlier, Martinez-Urena, Vercilinno. Groupe très vite rejoint par Boris Carène, Marvin Judith et Collins Phaëton du CSCA.
Et là, Carène se comporte en patron. Il impose un rythme soutenu avec comme ambition de mettre le maillot jaune en difficulté. Il se permet même de sprinter au sommet de Latreille, disputant le prix de la montagne à Becerra Becerra, de la Pédale pilotine, porteur du maillot du meilleur grimpeur. 
A partir de là, le groupe prend une sérieuse avance sur le peloton maillot jaune. A l'arrière, Kwiatkowski réagit, mais trop tard... A plus de 4'34 de la tête de course, il a du mal à défendre son maillot. 
 

Barolin-Carène, le duo victorieux

Le groupe de chasse d'une dizaine de coureurs, Clarico, Ragot, Legrand, Kadel, Curier n'arrivera pas non plus à recoller. Et au sein de la tête de course, le rythme fait des dégâts. Mais également, les bobos... Mickaël Stanislas, premier maillot jaune de cette 42ème édition du Tour de Marie-Galante pose pied à terre. Victime de crampes et souffrant du genou, il abandonne la caravane. Martial Gène, qui fête aujourd'hui son anniversaire, également. 
Les ascensions de Canada et Balisier écrément le groupe de tête. Une dizaine au début, ils ne sont plus que 5 : Barolin, Carène, Blondin, Pruneau, Maroni. C'est d'ailleurs lui qui lâche prise le premier, suivi de Pruneau et Blondin. 
Dans le dernier tour de circuit, Barolin et Carène roulent de concert et c'est à deux qu'ils se présentent à l'arrivée à Grand-Bourg. Carène ne dispute pas le sprint. Kéran Barolin s'offre donc une belle victoire sur ce Tour de Marie-Galante. 
© Tipa
© Tipa

Les classements



 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play