guadeloupe
info locale

« Tous concernés, tous mobilisés pour une École inclusive »

handicap
Ecole inclusive
A l'instar du ministre de l'Education Nationale, l'académie de la Guadeloupe, déjà pleinement engagée en la matière, a mis en place plusieurs PIAL, des Pôles Inclusifs d'Accompagnement Localisé expérimental. C'est le cas de l'école élémentaire Georges Marcel où le recteur s'est rendu jeudi
C'est sous la présidence de François Hollande que lorsque le gouvernement français énonce en mai 2012 un principe qui fera date : "

Le droit à l'éducation pour tous les enfants, quel que soit leur handicap, est un droit fondamental. La loi sur la Refondation de l'école consacre pour la première fois le principe d'inclusion scolaire. Le Gouvernement est déterminé à faire de l'école inclusive l'école du 21e siècle.


Deux ans plus tard, le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer et la secrétaire d’État auprès du premier ministre en charge des Personnes handicapées, Sophie Cluzel ont repris à leur compte ce principe de la précédente présidence en lui donnant de nouveaux contours. Cette semaine, ils ont présenté le service public de l’École inclusive, avec un slogan qui se décline ainsi : « Tous concernés, tous mobilisés pour une École inclusive » afin d’offrir à chaque enfant en situation de handicap une rentrée 2019 similaire à celle de tous les autres enfants.

Résultat de plusieurs mois de concertation, ce nouveau projet pour les enfants en situation de handicap, leurs familles et pour l’École se met en place dès la rentrée 2019 avec des mesures concrètes telles que le développement de pôles inclusifs d’accompagnement localisés (PIAL) dans les académies. Il s’agit d’accompagner les élèves en situation de handicap au plus près de leurs besoins dans leur parcours scolaire.

L’académie de la Guadeloupe, déjà pleinement engagée dans la prise en charge des élèves en situation de handicap, a mis en place plusieurs PIAL à titre expérimental, dans 20 écoles, collèges et lycées au Gosier, aux Abymes, à Marie-Galante et à Saint-Barthélémy. Elle prévoit même une extension des PIAL à la rentrée 2019 et une généralisation d’ici 2021.
Le recteur d’académie, Mostafa FOURAR, était ce jeudi à l’école élémentaire Georges Marcel qui fait partie du dispositif expérimental.
©guadeloupe
Un service public de l’école inclusive sera mis en place à la rentrée prochaine pour un meilleur accompagnement des familles dans l’académie. Un numéro vert sera également disponible afin de répondre au mieux à leurs attentes.

De plus, un accent particulier sera mis sur la formation des enseignants ainsi que des personnels d’encadrement et des tuteurs seront recrutés pour accompagner les enseignants qui souhaitent passer le Certificat d'Aptitude Professionnelle aux Pratiques de l'Éducation Inclusive (CAPPEI).

 Une école inclusive, c’est …

Un groupe d'enseignants de Lille et de Reims, définissait ainsi l'école inclusive en 2009 /2010 : 

- L’école et son environnement qui se mettent au service de l’enfant à besoins éxtant sur le plan matériel qu’éducatif.
- C’est une structure qui n’exclut personne et qui met en place des dispositifs adaptés pour tous selon les besoins de chacun.
- C’est une école qui permet la scolarisation des élèves porteurs de handicap de manière réglementée, non pas de manière sauvage, mais en concertation avec tous les partenaires, afin d’assurer une scolarité pensée et réussie.
- C’est un lieu d’échanges qui permet la prise en compte des différences de chacun grâce à l’intervention d’enseignants formés, des enseignements adaptés et des élèves informés.
- C’est une école qui permet de répondre aux besoins de chacun dans le respect des différences grâce à des échanges et des temps partagés.
- C’est une école qui s’adapte aux élèves à besoins éducatifs particuliers en s’appuyant sur un projet individualisé établi en partenariat avec la famille, le CAMPS, le SESSAD, l’orthophoniste… Elle permet à chaque élève d’avoir un parcours « à la carte ».
- Une école qui cherche à accueillir tous les élèves avec leurs besoins particuliers que ce soit à cause d’un problème  physique, intellectuel…
-Une école qui s’adapte, qui met en œuvre tous les moyens pour mener à bien le projet de chaque enfant et l’acquisition du socle commun.
- Une école qui permet à chaque enfant accueilli de faire partie d’un tout et d’exister tout seul.
- Une école qui tient compte des difficultés d’apprentissage de chacun, qui adapte son enseignement à chacun, une école ouverte à la différence.
Publicité