publicité

La tradition des "Chanté nwel" perdure

Durant tout le mois de décembre, des "chanté nwèl" sont organisés dans toutes les communes de l'archipel. Moment de tradition et de partage, ils lancent généralement les fêtes de fin d'année. Chez un particulier ou de "kaz an kaz". Cantique en main, on chante jusqu'au bout de la nuit. 

© Ronhy Maléty
© Ronhy Maléty
  • Ori Menel, Daniel Quérin, Ronhy Maléty et Jean-Charles Théobald
  • Publié le
Les chanté nwel, tradition de chez nous, ont résonné aux quatre coins de l'archipel, comme au Moule ou au Lamentin... Ambiance garantie...

Chanté Nwel avec Benfica

Un samedi de décembre section Dodoin à Moule. Certains ont suivi un itinéraire balisés par des ballons, à partir du stade Jacques Ponrémy, en reconstruction. 
Progressivement, la foule d'invités a trouvé le chemin de la maison de Francette Edinval.
Originaire de Marie-Galante et au terme d'une longue carrière de greffière au tribunal de Grande Instance de Pointe-à-Pitre, Francette jouit d'une retraite méritée chez elle. 
L'espace invite à la fête. Et lors du carnaval, ou à Noël, elle saisit l'opportunité d'inviter voisins et amis à partager des moments d'allégresse. 
Ce soir là, les invités sont parfois venus de loin pour chanter avec les choeurs de Benfica. C'est le cas des soeurs Charini. Violette et Maryse ont préféré honorer l'invitation de Francette, malgré la présence chez elles, à Deshaies, du groupe Kasika. "Envie de voir ailleurs" disent-elles. 
En tout cas, pas de regrets. Benfica chauffe l'ambiance et les invités y vont de bon coeur. 
Cette association de Morne Lolo (Grand-Bourg de Marie-Galante) a créé cette section spécialisée dans l'animation de chanté nwel, il y a 12 ans. Cette activité a trouvé bon accueil auprès des membres initialement dévoués au football depuis cinquante ans. Samedi dernier, pas de chaussures à crampons, mais des cantiques et des instruments qui n'ont trouvé répit qu'au petit matin. 
Une soirée traditionnelle agrémentée de la gastronomie de circonstance. Au bout de cette soirée, Benfica, musiciens et chanteuses solidaires, a repris le bateau pour Marie-Galante. 

A (re) voir le reportage d'Ori Menel et Daniel Quérin : 
Chanté Nwel Moule


Nwel à Kastel toujours au rendez-vous 

En ce soir de réveillon, on chantera Noël un peu partout en Guadeloupe, comme dans la petite section de Castel au Lamentin... Où c'est devenu une tradition pour une poignée d'inconditionnels. Regroupés au sein d'un sein d'une association, ils perpétuent le "Chanté Nwel" à Castel.

A (re) voir le reportage de Ronhy Maléty sur un commentaire de Jean-Charles Théobald : 

Chanté Nwel à Kastel


 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play