Un plan de gestion des déchets pris en urgence

écologie
Déchets des barrages routiers
Les déchets et encombrants des barrages routiers ont été stockés, en attendant leur traitement. ©Bruno Pansiot-Villon
Apres les barrages érigés ces dernières semaines, la préfecture a présenté un plan de gestion de l’ensemble des déchets issus du démantèlement des barrages. Un plan qui comporte 3 grands principes.

Réglementairement dévolues aux collectivités locales, la collecte des encombrants issues des barrages a été, vu l'urgence de la situation, effectuée par le biais de réquisitions.
Ainsi, ce sont plusieurs milliers de mètres cubes de déchets qui ont été acheminés vers 4 sites de tri, quand cela était possible et vers 10 autres dits de transit temporaire pour stocker ces déchets. 

Ce plan reprend 3 grands principes, d’abord celui de l’accélération de la récupération rapide sur les sites temporaires de stockage pour éviter qu’ils servent à d'autres barrages.
Une opération qui a fait l’objet de réquisitions.

Deuxième principe, celui du tri des déchets sur les 4 sites répartis à Gourbeyre, Sainte-Rose, Baie-Mahault et Petit-Canal.

Enfin, l’évacuation des déchets des centres de tri existants, en vue de leur valorisation ou de leur élimination.

Ce plan, selon la préfecture contribue à limiter l’impact environnemental de la crise, compte tenu du lourd tribut payé par la nature pour entraver la circulation.