Une ode à la vitalité du cinéma antillais

cinéma
Laurence Lascary, productrice guadeloupéenne
Laurence Lascary, à la tête de la société de production DACP ©Cécile Muzard
la 5ème édition du Cinéstar International Film Festival (CIFF) se déroule sur fond d’épidémie de Covid. Mais le cinéma de nos régions s'y exprimera pleinement. C’est, en tout cas, le souhait de la Directrice du Festival qui a présenté l’événement comme une "ode à la vitalité de notre cinéma".

Un festival comme on les aime. Jusqu’au 13 octobre prochain, le Cinéstar se pare de nos couleurs. Exit les bluckbusters américains et place au cinéma des Antilles, celui qui nous raconte.. avec moins d’effets spéciaux mais dont les occasions sont rares de le voir Alors il ne faut pas s'en priver !

Cette année le Cinéstar International Film festival veut saluer ceux qui, malgrè la crise, ont continué à se battre pour faire exister notre cinéma. Sous l’œil bienveillant de la marraine de cette 5ème édition, la réalisatrice Laurence Lascary, nos films, qu’ils soient courts, longs ou documentaires se montrent. C’est ainsi que certains se retrouvent en compétition avec 5 prix plutôt bien dotés, décernés aux meilleurs et même un prix pour les écoles, financé par une grande marque de Fast Food.

Présidente du jury de cette 5ème édition du Cinéstar Festival, Laurence Lascary est productrice  Cette enfant du pays a signé en 2017, un succès populaire du cinéma français : ‘’L’ascension’’ avec Ahmed Silla.

(Voir Rencontre avec Laurence Lascary, la productrice guadeloupéenne du film "L’Ascension")

En tout elle a réalisé 40 courts-métrages, 5 documentaires  et 2 longs-métrages. Etre présidente du jury  de ce festival et accompagner les talents du notre cinéma est pour elle une fierté.

Laurence Lascary, présidente du jury de cette 5ème édition du Cinéstar Festival

Le festival veut également construire cette année, en proposant à des apprentis acteurs une master class animée par le comédien Bruno Henry, venu tout spécialement pour l’occasion.
Lundi c’est une journée entière qui sera consacrée aux solutions et aux stratégies qui pourraient faire de notre cinéma un cinéma visible sur la scène international. Et pour le faire, les collectivités et les institutions locales ont une réponse à apporter. Tous les acteurs de la filière seront sur une même table pour en parler.

Pour Laurence Lascary, les talents de Guadeloupe se révèlent de plus en plus ces dernières années. Selon la productrice c’est justement grâce à une volonté de tous les acteurs de professionnaliser la filière. Les premiers résultats sont très prometteurs.

Laurence Lascary, présidente du jury de cette 5ème édition du Cinéstar Festival

Le Cinéstar festival s’est aussi des espaces pour les plus jeunes et des focus sur les nouvelles technologies. 5 jours pour mieux connaître notre cinéma. Guadeloupe Haïti, Martinique, Guyane mais aussi l’Afrique… Laissez vous tenter, il y a forcément un film qui vous tend les bras. C’est au multiplex à Dothémare.

Et notez que Laurence Lascary animera une master class gratuite ce mardi 12 Octobre dès 9h, intitulée ‘’Du court au long métrage’’. Les inscriptions sont obligatoires sur le site du festival www.ciff.fr