guadeloupe
info locale

Une onde qui déferle sur l'Archipel guadeloupéen

intempéries
Navette échouée
- La forte onde tropicale, qui traverse notre archipel depuis samedi, devrait entraîner encore quelques pluies orageuses ce matin. (D’où le maintien de la vigilance orange). Météo France annonce une lente amélioration du temps dans l’après-midi, et plus franche la nuit prochaine.
Hier encore, les pompiers sont intervenus, essentiellement pour dégager des obstacles sur la chaussée, notamment des arbres tombés. Mais c’est en mer que les plus lourds dégâts sont à déplorer, avec l’échouage samedi soir de la navette Gustavia, basée à Terre-de-Bas aux Saintes. Sous l’effet de la forte houle et du vent, ses amarres ont cédé, et le bateau s’est retrouvé sur la caye, à l’Anse Fidelin. L’intervention de la SNSM (la Société nationale de sauvetage en mer) n’a pas pu l’empêcher de sombrer. Cette navette devait être mise en service le 1er octobre, pour des balades autour de Terre-de-Bas, mais aussi pour des liaisons avec Terre-de-Haut et Basse-Terre. Le bateau est donc perdu. Mais son patron, Dany Beaujour, entend bien se relever

ECOUTEZ : 

Dany Beaujour

Concernant toujours le transport maritime, notez que l’Express des Iles a repris ce matin sa desserte internationale, vers la Martinique, la Dominique et Sainte-Lucie. Des départs supplémentaires sont d’ailleurs prévus, en plus des rotations normales, pour transporter les quelques 350 passagers bloqués depuis hier à Pointe-à-Pitre. Et dans l’autre sens, le Liberty ramènera les Guadeloupéens restés à Sainte-Lucie et Fort-de-France, soit environ 250 personnes.

VOIR AUSSI : La situation sur la Côte sous le Vent
©guadeloupe

VOIR AUSSI  : Le point météo, ce lundi en mi-journée : 
 

©guadeloupe

 

Publicité