L'UNSA souhaite la construction d'un troisième établissement pénitentiaire dans l'archipel

justice
Prisons
Alors qu'une nouvelle agression entre détenus remet en lumière la surpopulation carcérale, le secrétaire national de l’UNSA Fonction publique est de passage chez nous. Le syndicat va demander au gouvernement la construction d'un troisième établissement pénitentiaire dans l'archipel. 
Luc Farré, le secrétaire national UNSA Fonction publique a visité ce matin le centre pénitentiaire de Fond Sarail à Baie-Mahault. Il réclame de gros moyens pour la Guadeloupe sans attendre le plan prison, le plan Belloubet 2022. Une visite qui intervient au lendemain d'une altercation entre prisonniers qui a fait un blessé. 
 

Nouvelle rixe en prison 

Que s'est-il passé dans la nuit de mardi à mercredi à la maison d'arrêt de Basse-Terre. Une rixe a éclaté entre détenus... Bilan, un jeune homme de 25 ans transféré au centre hospitalier du chef-lieu. Blessé au visage, il a depuis regagné sa cellule. La situation ne semble pas évoluer dans cet établissement qui attend toujours d'être reconstruit.  
A (re) voir le reportage d'Alex Robin : 
©guadeloupe

Vers la construction d'une troisième prison ? 

Luc Farré poursuit sa tournée chez nous. Jeudi matin, le secrétaire national de l’UNSA Fonction publique a effectué une visite au centre pénitentiaire de Baie-Mahault. L’homme a pu toucher du doigt les réalités de cette prison en surpopulation, et les conditions de travail des agents pénitentiaires. Il ne pensait pas les prisons guadeloupéennes étaient surpeuplées à ce point.
Le syndicat entend interpeller le gouvernement sur cette "situation guadeloupéenne". L’UNSA, l’Union Nationale des syndicats autonomes, va demander des moyens en effectifs, mais aussi en matériel, l’agrandissement du centre de Baie-Mahault, la reconstruction de la maison d’arrêt de Basse-Terre, et la construction d’un troisième établissement pénitentiaire dans l’archipel.

Luc Farré, secrétaire national de l’UNSA Fonction publique





 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live