L'utilisation du glyphosate autorisée pour cinq années supplémentaires dans l'Union européenne

environnement
Glyphosate autorisé pour 5 ans
©France Info
Le vote a eu lieu, lundi, à Bruxelles. Dix-huit Etats ont voté pour, neuf contre, dont la France.
Après six reports, le vote était très attendu. Les Etats membres de l'Union européenne ont décidé, lundi 27 novembre, de prolonger de cinq années l'autorisation d'utiliser le glyphosate, l'herbicide le plus répandu au monde. Le résultat est sans appel : 18 pays ont voté pour, neuf contre (dont la France), et un pays s'est abstenu. Les réactions sont mitigées. Il faut dire que cette molécule controversée, substance active de nombreux herbicides, est au cœur d'un vif débat au sein de l'Union européenne. Parmi les premières réactions, la ministre luxembourgeoise de l'Environnement, Carole Dieschbourg, a affirmé sur Twitter que "le combat doit continuer". Le Luxembourg, comme la France, a voté contre le renouvellement pour cinq ans de l'herbicide. 
Emmanuel Macron a réclamé sur Twitter son interdiction en France. Et ce "dès que des alternatives auront été trouvées, et au plus tard dans 3 ans". La France fait partie des neuf pays à avoir voté contre le texte de la Commission européenne.


Emmanuel Macron

@EmmanuelMacron

J’ai demandé au gouvernement de prendre les dispositions nécessaires pour que l’utilisation du glyphosate soit interdite en France dès que des alternatives auront été trouvées, et au plus tard dans 3 ans. #MakeOurPlanetGreatAgain
1:10 PM - Nov 27, 2017

Autre réaction, celle de José Bové,  député européen du groupe Europe Ecologie les Verts (EELV).: 

@josebove
Le scandale du #Glyphosate se poursuit. On en reprend tous pour cinq ans, paysans, consommateurs. Le principe de précaution est foulé aux pieds. Bayer et Monsanto ont réussit à tordre le bras à Mme Merkel. C'est la victoire du business sur la science.



Les Outre-mer en continu
Accéder au live