publicité

L'UTS-UGTG observateur critique de la nouvelle organisation des services du CHU par l'ARS

L’UTS UGTG dénonce encore les conditions de travail au sein du CHU de la Guadeloupe. Il y a encore de nombreux dysfonctionnements. Notamment des agents du laboratoire en droit de retrait depuis 7 mois

  • Ch. Horn
  • Publié le
La délocalisation du CHU de la Guadeloupe se poursuit selon le plan établi par l’Agence Régionale de Santé. Les personnels de la médecine B et C sont désormais installés à Palais Royal aux Abymes. Ils se disent satisfaits de leurs nouveaux locaux.
Mais tout ne semble pas rouler comme sur du velours selon l'Union des travailleurs de la santé. L’UTS UGTG estime que contrairement aux effets d’annonce, il y a encore des dysfonctionnements.
Depuis 7 mois, des agents du laboratoire sont en droit de retrait. Tous les matins, ils viennent sur leur lieux de travail et attendent qu’une décision soit prise. Ils veulent aussi des réponses claires quand aux investigations qui ont été lancées pour les gênes respiratoires, oculaires, et les irritations diverses. Certains agents du Pôle parent-enfant constatent que le projet de déménagement vers la Polyclinique est toujours flou et n’est pas du goût du plus grand nombre.

Chantal Horn Guadeloupe La 1ère

1 533 572 822

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play