Une boutique de prêt-à-porter à l'image de Vanooh

mode
Vanooh
©Vanooh

Depuis le 1er février, les fashionistas guadeloupéennes sont comblées avec l'ouverture de la boutique Vanilla del Sol. Et le visage de la gérante n’est pas inconnu. L'instagrameuse Vanooh y propose des vêtements, accessoires, bijoux ou produits capillaires pour lesquels elle a craqué.

Vanilla del Sol, c’est le doux nom de la boutique que l’influenceuse Vanooh a ouvert le 1er février dans le centre commercial du coeur de Jarry. 

Vêtements, bijoux, sacs à main, produits capillaires… Celle qui s’est fait connaître sur les réseaux sociaux y présente une sélection de ses coups de coeur qu’elle a récolté au gré de ses voyages.

J’ai pas mal voyagé en Malaisie, au Brésil, à Miami, et cela m’a influencé. J’avais cette envie de proposer quelque chose de différent. Même au niveau de la décoration.

Vanooh

 

L’ouverture de cette boutique de 120 m2 marque un tournant dans la vie professionnelle de la jeune femme de 28 ans. Après avoir vécu, mille et un métiers dans le commerce et la communication, c’est maintenant dans la mode qu’elle s’aventure.

Une suite logique à son parcours. Car c’est un peu hasard qu’elle a commencé à partager ses passions, ses coups de cœur, bons plans et ses tenues sur son compte Instagram.

Au fur et à mesure que ma communauté grandissait, je me suis rendue rendue compte que c’était un milieu qui me correspondait. Il était logique pour moi d’emmener mes abonnés vers l’étape suivante.

 

Celle qui compte aujourd’hui plus de 100 000 followers sur Instagram doit son succès à sa page perso. Du lifestyle, des voyages, des instants de vie, ses coups de cœur, ses tristesses, le cocktail idéal pour que les guadeloupéennes s’identifient à la jeune femme. Spontanée, vivante, solaire, elle est comme ça Vanooh.

J’essaye de rester vraie. C’est ma page à mon image.

 

La prochaine étape : ouvrir un site pour livrer à l’international et permettre à tout le monde d’acquérir ses coups de coeur vestimentaires. Les pièces partent vite car elles sont disponibles en boutique en quantité très limitées.

Pour le futur, elle espère trouver des partenaires et des artisans locaux pour donner une plus-value au magasin. Car in fine, son but est d'exporter le modèle de la boutique dans les îles caribéennes et ailleurs.  

Les Outre-mer en continu
Accéder au live