Véliplanchiste disparu : les recherches continuent

disparition
L’angoisse règne pour les proches de Jean-Luc NISICE.
Le véliplanchiste de 45 ans est toujours porté disparu, depuis qu’il a quitté le phare de Vieux-Fort, aux commandes de sa planche à voile.

C’était mardi, en mi-journée.
Les équipes de secours, orchestrées par le CROSSAG, le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage des Antilles-Guyane, quadrillent méthodiquement les zones de recherche.
Zones qui sont élargies, au fur et à mesure, en fonction des courants.

Ce matin, les gardes-côtes de San-Juan devraient se joindre aux opérateurs déjà mobilisés. Par ailleurs, la sœur du sportif Gourbeyrien, Marie-Céline, a créé une page Facebook, pour centraliser les informations, concernant sa recherche :
Page que vous pouvez retrouver sous l’appellation « Groupe de soutien aux recherches de Jean-Luc ».