publicité

Vente de muguet : Les fleuristes guadeloupéens demandent le respect de la réglementation

Les artisans fleuristes se plaignent du manque à gagner subi par la vente de brins de muguet, le 1er mai, au bord des routes, sans respect de la réglementation.

© Olivier aka goom
© Olivier aka goom
  • Guadeloupe La 1ère
  • Publié le
Le 1er mai, fleurissent de plus en plus, sur le bord de nos routes, des vendeurs de muguet. Et cela provoque la colère des fleuristes, regroupés désormais au sein d’une organisation professionnelle des artisans fleuristes de Guedeloupe.

Les fleuristes attentifs 

Si cette vente de brins de muguet est exceptionnellement autorisée, elle doit respecter certaines règles, comme l’a rappelé Jernette Marie-Joseph, vice-présidente de l’Organisation professionnelle des artisans fleuristes.

Jernette Marie-Joseph, vice-présidente de l'Organisation professionnelle des artisans fleuristes

Pour Jernette Marie-Joseph, le métier est déjà suffisamment difficile pour faire face à une concurrence non réglementée. 

A (re) voir le reportage de Lise Dolmare et Rodrigue Lami : 
Vente du muguet et réglementation


Une vente très réglementée

Le Ministère de l'Intérieur, lui, rappelle que la vente de muguets n'est pas réservée aux professionnels. Particulier ou acteur associatif peuvent s'y adonner, dans la rue, mais en respectant quelques règles.
Alors que toute vente de rue est en principe soumise à autorisation, la vente de muguet le 1er mai fait office d’exception. 
Les arrêtés municipaux prévoient généralement une distance minimum à respecter avec le fleuriste le plus proche. De plus, le muguet vendu sur la voie publique doit l’être uniquement en brin. Impossible donc d’ajouter d’autres fleurs à votre bouquet, la vente de compositions florales étant la prérogative des professionnels.
Il est également interdit d’installer sur le domaine public des tables, chaises, tréteaux ou autres accessoires pour matérialiser votre point de vente, seuls les fleuristes ont la possibilité de le faire devant leur boutique. 
En outre, le muguet doit être cueilli en forêt, vendu sans emballage et en petite quantité.
Enfin, si la vente de muguet est autorisée le 1er mai, il faut veiller à ce qu’elle ne constitue pas un danger pour les piétons ou les automobilistes. Pour vendre vos brins, faites toujours bien attention à laisser le passage aux uns et aux autres. Une fois toutes ces précautions prises, vous pouvez vendre en toute quiétude le fruit de votre cueillette !
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play