publicité

La vie ordinaire, sans eau...

Certains quartiers des communes du SIAEAG sont privés d’eau en dehors du calendrier des coupures annoncées. C’est le cas des habitants du Plateau Belair à Pliane au Gosier. Exaspérés par cette situation, ils ont appris à s'organiser pour vivre, sans eau

  • Peggy Robert
  • Publié le
Les situations sont très disparates selon la régie dont on dépend. Certaines sections ne manquent jamais du précieux liquide, alors que d’autres n’en ont pas depuis des lustres.
Pour les communes qui dépendent du SIAEAG, des tours d’eau ont été planifiés depuis plusieurs mois. Les coupures avaient lieu jusqu’à présent de 18h à 6h le lendemain. Depuis la saison sèche, les coupures sont plus longues. Elles durent 24h pour permettre à chacun d’avoir un minimum d’eau. Mais il existe des « poches », des sections ou lieux-dits qui semble-t-il échappent à tout planning et ne sont donc pas alimentées en eau. Et quand c’est le cas, les coupures sont complètement aléatoires. Exemple dans le quartier Plateau Belair à Pliane au Gosier. Florance y vit depuis sept ans.

Florence de Pliane Gosier



1 523 970 778

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play