guadeloupe
info locale

La violence sexuelle dans l’espace public guadeloupéen est plus importante qu’en France hexagonale.

femme
Fanm Gwadloup
Manifestation pour la journée internationale de la femme (2015)
L’institut National d’études démographiques, l’Ined a enquêté en Guadeloupe en 2018. 2014 femmes de 20 à 69 ans ont été interrogées par téléphone. Les Conclusions ont eté présentées ce lundi en préfecture à Basse-Terre 

 
C’était hier la journée de lutte contre les violences faites aux femmes. L’occasion pour L’institut National d’études démographiques, l’Ined, de révéler les conclusions d’une enquête menée en Guadeloupe en 2018. Il l'a fait en préfecture ce lundi, devant toutes les associations concernées. 
Et l'audition de ces 2014 femmes âgées de 20 à 69 ans, confirme que la violence sexuelle dans l’espace public guadeloupéen est plus importante que celle que l’on peut constater dans l’Hexagone. Des faits aggravés par l’inactivité, et le chômage. L’enquête "Virage dans les Outremers" a posé toutes les questions
©guadeloupe
Une femme sur dix, par exemple, est confrontée à des faits de harcèlement pendant un déplacement. Une femme sur 25 est victime de harcèlement au travail…
©guadeloupe
Publicité