18 mois de prison dont 6 avec sursis pour avoir terrorisé la cité Mont-Lucas

faits divers
Mont-Lucas
Insécurité à Mont-Lucas ©Martial Gritte
Prison ferme pour "Attitude". Le jeune homme, le 13 janvier dernier, avait terrorisé les riverains de la cité Mont-Lucas arborant un fusil à canon scié. Les images avaient circulé sur les réseaux sociaux créant "le buzz".

Il avait semé la terreur à Mont-Lucas, jeudi 13 janvier, dans la soirée, exhibant un fusil à canon scié, menaçant des commerçants, le tout filmé par des complices. Les vidéos avaient fait le tour des réseaux sociaux. Le jeune homme connu sous le pseudo "Attitude", avait ainsi fait le show dans la cité, provoquant la peur des riverains et des commerçants de la cité Mont-Lucas. Un quartier une fois de plus, en proie à l’insécurité, malgré les initiatives récentes pour ramener le calme dans la cité. L’installation notamment en novembre dernier, d’une unité de police de proximité.  

Le raz le bol des résidents

Mont-Lucas
Insécurité Mont-Lucas ©Martial Gritte

Cette fois, trop c’est trop, le lendemain, les membres de l’association citoyenne de ce quartier de Cayenne organisaient un rassemblement. Une mobilisation pour une nouvelle fois tirer la sonnette d’alarme.

Un jeune de Mont Lucas a agressé un membre de notre association sans aucune raison. Les vidéos de cette agression ont circulé sur les réseaux sociaux, gratuitement. Nous manifestons pour que cet acte qui devient banal s’arrête à Mont-Lucas.

Riquel Bruno le président de l'association musique pour tous

Peine exemplaire

Finalement, "Attitude" a été interpellé une semaine après, sur instruction du parquet de Cayenne « du chef de violences avec armes en état de récidive légale et du fait de port d’armes de catégorie B ». Il a été placé en garde à vue, a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Déféré en comparution immédiate, il a été « condamné à 18 mois d’emprisonnement dont 6 mois avec un sursis probatoire pendant 2 ans.»

Samuel Filniez
Samuel Filniez procureur de la République

 

Ça veut dire qu’il a un an de prison à faire, il a été conduit immédiatement au centre pénitentiaire et 6 autres mois sous le régime de sursis probatoire. Il a l’obligation de travailler et de suivre des soins, il y avait un contexte de prise d’alcool et de stupéfiants important le soir des faits, il y a aussi l’obligation de ne plus se rendre à Mont-Lucas pendant deux ans. Il a aussi l’interdiction de porter ou de détenir une arme sans autorisation.

Samuel Filniez procureur de la République

Une lourde peine, pour l’exemple, sans aucun doute. L’objectif est de ne plus laisser ce type de délit impuni. La vie dans la cité Mont-Lucas en a bien besoin.