guyane
info locale

Des mineurs en danger rapatriés sur le littoral

faits divers
Le conseil général a dû rapatrier par hélicoptère sur le littoral des mineurs en danger qui vivent dans l’intérieur du pays. Une opération menée par l’ASE, l’Aide Sociale à l’Enfance sur saisine du parquet.
Cette opération fait suite aux tentatives de suicide de deux adolescents de Camopi et Papaichton et une suspicion de viol sur une fillette de 11 ans à Maripasoula.

Le département affrète un hélicoptère pour le rapatriement

Mardi, à Camopi, un adolescent de 14 ans tente de se pendre. C’est la 2ème tentative de suicide de ce jeune, précise-t-on de source judiciaire. Le même jour, à Papaichton, un adolescent du même âge s’automutile au niveau des bras.
Troisième procédure, cette fois-ci à Maripasoula, le parquet apprend hier matin des soupçons de viols aggravés sur une fillette de 11 ans par un membre de sa famille. Les services de la justice délivrent immédiatement des Ordonnances de Placement Provisoire pour ces trois mineurs en danger. Ces ordonnances sont transmises à l’Aide Sociale à l’Enfance qui est le service du Conseil Général spécialisé dans la protection des mineurs. L’urgence de la situation, nécessite le rapatriement immédiat de ces jeunes sur le littoral.  Un hélicoptère privé a été affrété aux frais du département. Deux des trois mineurs ont été transportés hier, puis amenés à l’hôpital de Cayenne pour une visite médicale.
Le troisième mineur, celui de Camopi, sera rapatrié ce jeudi.
Publicité