publicité

Et de trois pour Marie-José Lalsie !

La secrétaire générale du Parti Socialiste Guyanais a été réélue au 16ème congrès du parti réunit cette année à Régina. Un troisième mandat qui confirme la confiance des membres et qui lui permet de continuer à redresser l’organisation.  

© Guyane 1ère
© Guyane 1ère
  • Par Sophie Donzenac
  • Publié le , mis à jour le
« Je pars avec un état d’esprit de poursuite » lâche Marie-José Lalsie souriante. Seule candidate à sa propre succession, la guyanaise remporte l’élection à main levée du 16ème congrès réunit à Régina. Une victoire synonyme de continuité. Il y a déjà 6 ans que le parti, en perte de vitesse regagne peu à peu de la vigueur. « Nous avons entamé une course pour remonter la pente, aujourd’hui, avec mon équipe, nous avons structuré le parti, nous avons fait du chemin. A présent, la base est ressoudée autour d’un objectif commun : que le travail porte ».  Une dynamique qui selon elle, devrait faire avancer voire gagner le PSG.

Un congrès pour préparer 2014

En deux jours  de débats, un projet politique a été soumis aux adhérents. Objectif : réaffirmer le désir « d’autonomie ». « Elle doit être comprise comme une chance pour la Guyane dès lors que nous nous donnerons les moyens de l’assumer » dixit le manifeste présenter en assemblée. Cinq motions ont également été votées. Elles concernent : la vie chère, le pillage des ressources, les dotations pour les collectivités, le projet de loi Amazonie et enfin les élections municipales. Pour le scrutin de 2014 « nous travaillerons commune par commune » argue la secrétaire générale. « Il s’agit pour nous d’être un parti qui a des idées, qui a envie de travailler pour son pays ». Et lorsque l’on évoque les alliances possible, l’ancienne vice-présidente du conseil régional explique « Nous ne sommes pas pour des accords avec les personnes, mais plutôt avec des partis. Le PSG n’est jamais allé seul aux municipales.

La force de continuer ?

En retrait d’octobre 2011 à juin 2012 pour raison de santé, Marie-José Lalsie se sent aujourd’hui la force physique de continuer à diriger le PSG. « J’ai la force morale d’être là, de travailler. Je donne à chaque jour sa chance et mes projets sont à court terme ». Stimulée par la victoire de Gabriel Serville son adjoint, aux législatives de juin 2012, l’élue croit au potentiel de ses troupes.  A presque 60 ans, le PSG c’est « la force du temps » selon elle. « Un parti politique structuré, qui continue d’avancer avec pour idéal le développement endogène de la Guyane ».


 

Son parcours politique

2008 à ce jour Secrétaire Générale du Parti Socialiste Guyanais.

2004 à 2010 Vice-présidente du conseil régional de la Guyane.

2001 à ce jour conseillère municipale de la ville de Cayenne.

En 1997 trésorière générale du PSG. Elle  effectue trois mandatures.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play