guyane
info locale

Le tourisme local, 3 jours pour convaincre

tourisme
Affiche salon du tourisme
©Comité du Tourisme
Trois jours pour convaincre les guyanais d'investir leur région pour en apprécier les moindres recoins. C'est l'objectif de ce 15ème salon du Tourisme et des Loisirs de Guyane qui se tiendra au palais omnisports de Matoury le 12 et 14 avril. 
Nicaise Létard, responsable du service de la promotion régionale répond à trois questions sur la nécessité d'organiser chaque année un salon du Tourisme et des Loisirs en Guyane.

GP : Qu’attendez-vous de cette 15ème édition du salon et quelle en est la particularité cette année ? 
8000 entrées en 2012, un flux constant depuis 3 ans, qui traduit la constance de cette opération au sein du paysage événementiel guyanais et l'intérêt qu'y trouve les guyanais. Cette 15ème édition devrait affirmer le positionnement stratégique énoncé par le Comité du tourisme et ses partenaires, "amplifier le tourisme des guyanais en Guyane" afin de consolider le développement d'une filière économique potentiellement pourvoyeuse d'emplois.

GP : Dans le contexte de crise économique que nous vivons, pensez-vous que les guyanais seront plus enclins à un tourisme local. Quelles sont les prestations « bon marché » auxquelles ils peuvent s’attendre ?
Plus qu'une alternative, il est aujourd'hui avéré que  la pratique du tourisme en Guyane par les guyanais est devenue une donnée essentielle du développement économique de cette activité.
La destination Guyane n'est pas "par essence" une destination bon marché. En effet, les coûts liées à la mise en place de prestations qui diffèrent fondamentalement des classiques 3 "S"(sea , sun and sand)  l'expliquent aisément.
La Guyane est une destination d'exception, un sanctuaire de la biodiversité, une région d'écotourisme par excellence, un exemple de diversité de peuples,  une porte d'entrée de l'Amazonie (donc le poumon du monde). A cela s'ajoutent le tourisme spatial, une gastronomie diversifiée et riche, autant d'arguments qui sont des vecteurs qualitatifs de promotion.
A noter que l'idée de tarifs résidents fait son chemin puisque certains opérateurs pratiquent des offres ponctuelles sur des périodes données (les hôteliers par exemple).

GP : Ne pensez-vous pas que le meilleur vecteur touristique est l’habitant , concerné et fier de son pays ? Comment le sensibiliser sur ce point?
Le Comité du Tourisme de la Guyane et ses partenaires croient de manière fondamentale que pour développer le tourisme en Guyane, il est devenu essentiel que le guyanais prenne conscience qu'il est un vecteur incontournable du développement touristique de la destination et ce à un triple titre :  
- Consommateur
car le tourisme local représente déjà plus de 20% de la consommation touristique guyanaise,
- Prescripteur car le bouche à oreille est un vecteur capital de promotion, et pas seulement du tourisme affinitaire,
- Acteur car au delà des professionnels du tourisme du tourisme, c'est par l'attitude et la contribution de chaque guyanais que se construisent l'accueil des touristes et l'image que ces derniers en gardent. 
Il y aurait plusieurs façons de sensibiliser le touriste résident à travers des opérations de promotion ciblées telles :
le salon du Tourisme et des Loisirs de Guyane, vitrine de l'offre touristique et cette année espace de valorisation de la production locale
les villages touristiques de Montsinéry et Kourou 
les campagnes de promotion de l'offre touristique de juin à septembre sur les différents médias locaux.

Canopée
4
©Thierry Montford
Pirogue
©Thierry Montford
Savane
©Thierry Montford
Vue inselberg
©P Suder



Publicité