Rémire-Montjoly : vers une indemnisation des riverains victimes de la houle

société
La houle de janvier 2013 avait emportée une maison à Rémire-Montjoly
©Guyane 1ère
La demande de reconnaissance de catastrophe naturelle déposée par la ville de Rémire-Montjoly a reçu un avis favorable. Certains riverains du bord de mer ont subi de forts dommages liés à la forte houle en janvier dernier.
Bonne nouvelle pour quelques riverains du bord de mer de Rémire-Montjoly. Ceux qui ont été victimes de la forte houle du 14 au 16 janvier. La demande de reconnaissance de catastrophe naturelle sollicitée par la municipalité a reçu un avis favorable de la commission interministérielle compétente. Selon la préfecture, le ministre de l’intérieur doit maintenant prendre un arrêté afin de permettre la prise en charge des dégâts par les assurances.
 

Une vingtaine de riverains concernés

L'annonce a comblée de joie un riverain de la route des plages : il s’agit d’Ernest Prévot. Le gérant de la Rhumerie Saint Maurice, a perdu sa maison, balayée par la houle. A l'époque, une douzaine de riverains se sont fait connaître de la mairie afin de réclamer des indemnités. Tous n’ont pas fait cette démarche. D’après l’association des riverains, ils seraient au moins une vingtaine à être concernés au total.Charge à eux désormais de déclarer leur préjudice auprès de leur assureur, preuves à l’appui.