Madiba n'est plus

patrimoine
Nelson Mandela illustration Un long chemin vers la liberté
©CL
L'immense Nelson Mandela a tiré sa révérence ce jeudi 5 décembre 2013 à l'âge de 95 ans.Témoignage d'un prêtre qui un jour mis ses pas dans ceux de Madiba, Emmanuel Lafont
Avant d'être "Senatla" l'homme fort, Emmanuel Lafont a été durant plus de 10 ans le souriceau en soutane. Le prêtre blanc qui parcourait Soweto et les autres townships de Joannesburg pour aider spirituellement quand ce n'était pas matériellement ces déshérités de leur propre terre, victimes de  l'APARTHEID. Poussé par un amour fou de son prochain, il sera petit à petit amené à épouser la cause des plus faibles et à se rapprocher des thèses de l'ANC-l'African National Congress dont la figure emblématique Nelson Mandela faisait encore l'objet, à l'époque, de mesures judiciaires.
Le 27 avril 1994 Emmanuel Lafont devient Senatla, quelques jours avant l'élection de Nelson Mandela le 9 mai 1994 à la présidence de l'Afrique du Sud. Après 27 ans d'emprisonnement, de privation de liberté et de luttes politiques. Une élection qui coïncidera quelques jours plus tard avec la rencontre de Senatla et de Madiba comme le surnommaient les sud africains, 
Si Senatla a pu apparaître par son action et ses 11 années de ministère sud africain plus politique que religieux, à l'heure où son ami Nelson Mandela s'apprête à quitter la scène des hommes, Emmanuel Lafont dit garder en mémoire cette force de conviction et d'action insufflée par Mandela. Celle qui un jour fit se lever un souriceau en soutane contre la plus grande ineptie du 20ème siècle : l'APARTHEID.

Interview José Charles-Nicolas réalisée en janvier 2011





Les Outre-mer en continu
Accéder au live